Avec l'association Sin'Art, donnez un sens à vos achats | CHARTE DE FONCTIONNEMENT SIN'ART DB | FINANCEMENT SIN'ART EDITION | CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE

Sin'Art
L'association pour le Cinéma de Genre Autrement
Quoi de neuf chez Sin'Art
L’autrement 4 épuisé, Consolez-vous Avec Le Pdf
Bonjour à vous, Vers la fin de l’été de chaque année, Sin’Art sort un nouveau numéro de L’Autrement, sa petite publication inte... la suite
Nos Coups De Coeur De Mars
Bonjour chez vous, Tous les deux mois, l'équipe bénévole partage avec vous ses derniers coups de coeur cinématographique : la suite
Sin’art Vise Le Goncourt
Sin’Art édite des fanzines, des DVD et maintenant aussi des romans. S’il y a bien un concept marquant de notre société actuelle... la suite
Le Retour Des Damnés
« La danse devint générale ; il s’agissait en fait d’une mêlée désordonnée de mouvements obscènes ; des flexions et des contorsion... la suite
L'autrement 4
Chaque année, vers la fin de l’été, Sin’Art sort un nouveau numéro de L’Autrement, le fanzine de l’association. Son objectif est ... la suite
Dead Past, Un Film De Daniel Flügger Chez Sin'art
Une expédition vengeresse se transforme en descente aux enfers. Melissa, l’épouse de David, est assassinée dans leur maison de ca... la suite


Nos partenaires soutiennent
financièrement Sin'Art Fandom:


Liste de diffusion :

Désinscription - Inscription

Les personnes inscrites à la
liste de diffusion Sin'Art reçoivent
chaque semaine une sélection des
sorties dvds de par le monde,
sont informés des dvds et fanzines
que nous venons d'entrer en stock
et des événements relatifs à
la vie de l'association Sin’Art

Contacts e-mail
Sin'Art
BP 76027
25012 BESANCON CEDEX
France


Sites Amis
Cinétrange
Entertainment Wickedly
Maniacs
Peeping Tom
Sueurs Froides

Films :
Zombi Killer


Les articles et news
présents sur Sin'Art db
sont issus de :
Sueurs Froides


Partenaire actu blu-ray et home cinéma

Menu rapide
- Qui sommes nous ?
- Nos productions
- Où acheter
- Fanzines à Télécharger
- Historique
- Presse Book
- News
- Nos Coups de Coeur
- Guest-List
- Sites de référence
- Les sorties de la semaine
- Prochainement
- Derniers ajouts au catalogue
- En stock
- Promotion
- DVD Zone 2 France
- DVD Zone 2 Européen
- DVD Zone 1 Amérique du nord
- DVD Asiatiques
- Blu-Ray
- Cinetrange
- Fanzines
- Nos Collections
- Les essentiels par année
- Articles Epuisés
- Recherche de films
- Charte de fonctionnement
- Bastard Medicine
- Contact
- Toutes Les Couleurs du Bis
- Darkness
- Grausam Rouge

 

Les Highlights de l'équipe bénévole de Sin'Art Mars 2016


Yohann Chanoir
Correcteur

The Hateful Eight

Le western n'en finit pas de mourir, on le sait. Il y a près de quarante années que les critiques annoncent sa mort, mais près de quarante ans que le cadavre bouge encore. True Grit des Frères Cohen, était certes un remake mais il a rappelé qu'on savait encore faire des westerns de l'autre côté de l'Atlantique, là où il est né.

La question se pose aujourd'hui de savoir si Tarantino a tué le western avec ses Hateful Eight. La réponse n'est pas si simple. Qu'est-ce que ce film ? Un hommage au western, disent les avocats de Tarantino. Ils avancent le format classique, la présence au pupitre du maestro Ennio Morriconne, toujours vaillant, les acteurs grimés comme des westerners. Certains avancent même que ce huis-clos bavard est un hommage à Howard Hawks, un clin d'oeil à Rio Bravo, soit. D'autres le voient comme un pavé dans la misogynie consubstantielle au western, avec un rôle féminin exemplaire. Nous sommes ravis d'apprendre que Tarantino libère la femme au western... en l'attachant et en la battant.

L'autre ligne des avocats de la défense est l'argument choc des fans de Tarantino : l'intertextualité. Quentin a tout vu, non pas une fois, mais dix fois. Et il aime, comme dans un jeu de piste sur grand écran, placer quelques allusions à certains grands noms du cinéma. Les toilettes, dans ce film, qui ne servent à rien, sont sans nul doute un de ces MacGuffin, destiné à polariser l'attention du spectateur, mais qui n'apporte rien à l'intrigue. Après tout, pour les toilettes, subsiste un doute raisonnable. La référence à The Thing, saluée par l'ensemble des critiques et des spectateurs, est évidente avec le café empoisonné. La neige et l'atmosphère du bout-du-monde, plaident aussi pour cet hommage, mais n'oublions pas que The Thing est un remake d'un autre film, tout aussi savoureux que son clone.

Le huis-clos, ouvert de temps en temps sur l'extérieur dont les toilettes, peut se lire aussi comme un clin d'oeil aux dix petits nègres d'Agatha Christie, où tous les protagonistes meurent à la fin du film. Intéressante idée, mais qui n'évacue pas le côté verbeux, insupportable et long du film, presque trois heures de dialogue, et de temps à autre, de vastes giclées de confiture de fraise.

Dernière remarque, l'absence apparente de morale du film. Jusqu'à aujourd'hui, je pensais que le film ne permettait pas de tirer un enseignement. Mon ami Sacha a déplacé mon regard. Il y a une morale, celle qui montre les dangers de trop parler. Le général sudiste devait avoir la vie sauve à condition de limiter sa présence verbale à trois mots (bonjour, merci...) éventuellement son nom, rien d'autre. Il va mourir de n'avoir pas respecté le contrat, il va mourir d'avoir trop parlé, va déclencher un carnage. Au bout du compte, il sera bel et bien mort, comme le film de Tarantino est mort d'avoir trop laissé parler.

Moralité, un réalisateur devrait toujours suivre la propre morale de son film...



 



Patrick Barras
Rédacteur pour Sueurs Froides

J'ai beaucoup aimé... Mais il y a près de 35 ans, MAMAN A 100 ANS de Carlos Saura, découvert lors d'une séance de ciné club organisée par mon lycée. Un des films qui m'a un peu sorti des bisseries dans lesquelles je trempais habituellement à l'époque. J'en garde un souvenir encore très présent à l'heure actuelle et je n'ai jamais oublié l'atmosphère mêlant intimement réalité, onirisme et surréalisme que Saura avait su insuffler à ce film, qui demeure toujours un de mes meilleurs souvenirs de cinéma. Découvrant il y a peu que Tamasa Diffusion proposait enfin une sortie DVD du film, cela faisait presque deux mois que j'attendais avec impatience le 1er mars, puis quelque jours de plus, avant de pouvoir enfin mettre à l'épreuve d'une nouvelle vision, et avec une certaine confiance, mes souvenirs... Près de 35 ans après une seule et unique vision d'une de mes tragi-comédies préférées.
Bah, je pense qu'avec Carlos Saura on ne peut tout de même pas se tromper de beaucoup, non?...
 



Chrystelle Cavaglia
Correctrice

Dernièrement j'ai vu et apprécié la série d'animation japonaise SPACE DANDY de Shin'ichiro Watanabe (COWBOY BEBOP et SAMURAI CHAMPLOO) sortie en 2014. Cette série loufoque de science-fiction se compose de deux saisons de treize épisodes chacune.
Dandy, le personnage principal, est un chasseur d'aliens et aussi un crétin paresseux. Accompagné de QT, un robot aspirateur, et de Meow, une sorte de chat extraterrestre fainéant, il va de planète en planète pour trouver et vendre des espèces vivantes encore inconnues. Nous suivons alors nos héros, farfelus et benêts, dans des aventures complètement improbables et saugrenues.
C'est fun, même si je trouve certains épisodes meilleurs que d'autres, et c'est joli avec une animation soignée et un design original. Techniquement la série est de très bonne qualité mais le scénario me semble parfois un peu léger, malgré tout j'ai bien aimé.
 



Angélique Boloré
Suivi des commandes après leur expédition

Le film dont je voudrais parler n'est pas tout récent mais je viens seulement d'avoir la chance de le découvrir. Je ne le connaissais pas du tout et fort heureusement, 30 ans après, j'ai l'occasion de le voir ! Sorti en 1986, ce film aligne des acteurs qui ont peuplé notre jeunesse et qu'on retrouve avec un grand plaisir teinté de douce nostalgie : Nicole Garcia, Jean-Pierre Bacri, Dominique Lavanant, Jean-Pierre Bisson et Etienne Chicot.
MORT UN DIMANCHE DE PLUIE est un thriller à la française, c'est-à-dire avec des jeux d'acteurs pas toujours parfaits mais en revanche une ambiance bien installée, des thèmes exigeants et sombres ainsi que des personnages ambigus et touchants, même dans leur noirceur.
David est architecte. Il traverse une mauvaise passe financière et psychologique. Une famille étrange et inquiétante entre dans sa vie. Ce qu'il craint n'est rien comparé à ce qui va lui arriver.
Cet excellent film de Joël Santoni vaut absolument le coup d'être vu. Intéressant et profond, il présente de la part du réalisateur des décors travaillés et des images qu'on ne voit plus aujourd'hui. Les thèmes dérangeants pour notre intellect, humiliants, ont aujourd'hui disparu de nos écrans, ainsi un film aussi intéressant est un vrai régal.
Après l'avoir vu, on en parle encore, et encore, pour décortiquer l'histoire, les tenants et aboutissants, les messages diffusés par le réalisateur, les impressions laissées par les images. Regardez ce film, il est digne de votre intérêt.
 



André Quintaine
Coordination, Suivi des commandes

Je trouve qu'il y a un mieux, réel, dans la qualité des films d'horreur depuis quelques mois... À moins que ce soit moi qui sélectionne mieux les films ?

Pour ce coup de cœur, j'ai d'abord sélectionné deux films américains : Extinction et We are still here. Le premier revisite agréablement le film de loup-garou avec une approche intéressante des relations humaines en se déroulant après l'apocalypse, dans des paysages enneigés, et avec des survivants au nombre de trois, qui se boudent en plus. We are still here de Ted Geoghegan et plus direct, brutal. Surprenant, inquiétant, effrayant. Ce film de maison hantée vaut le détour tant il parvient à instaurer une atmosphère inquiétante.

Je termine en attirant votre attention sur deux films néerlandais : Camp Evil et Borgman. Camp Evil est un Survival tout ce qu'il y a de plus courant, sauf que les victimes potentielles sont des enfants. Et le film n'hésite pas à les bousculer, voire plus. C'est en tout cas suffisamment surprenant pour se démarquer du tout venant. Borgman est quant à lui totalement inclassable. Film d'auteur, cet home invasion movie évite judicieusement de donner toutes les réponses. Il en résulte un film fascinant, intrigant, qui suscitera la discussion entre amis.
 



Les Précédentes 'Highlights' :
- Mars 2016 -
- Janvier 2016 -
- Novembre 2015 -
- Septembre 2015 -
- Juillet 2015 -
- Mai 2015 -
- Mars 2015 -
- Janvier 2015 -
- Novembre 2014 -
- Septembre 2014 -
- Juillet 2014 -
- Avril 2014 -
- Mars 2014 -
- Janvier 2014 -
- Novembre 2013 -
- Septembre 2013 -
- Juillet 2013 -
- Mai 2013 -
- Mars 2013 -
- Janvier 2013 -
- Novembre 2012 -
- Septembre 2012 -
- Juillet 2012 -
- Mai 2012 -
- Mars 2012 -
- Janvier 2012 -
- Novembre 2011 -
- Septembre 2011 -
- Juillet 2011 -
- Mai 2011 -

Tout frais dans nos stocks
Caligula : La véritable histoire
15 €
Porno Holocaust
13 €
L'Agression
13 €
Orgasmo Nero (Uncut)
12 €
Invasion Los Angeles
15 €
The Giant Gila Monster
15 €
Bulldog Drummond
25 €
Peeping Tom 9
9 €
Die Todeskarten des Dr. Schreck
25 €
Intruder (Édition remasterisée)
15 €
Giallo Collection 1
55 €
XX - Unbekannt
35 €
Grizzly
23.50 €
Les Dix petits indiens
15 €
  • Body Count
    DVD--PAL--Zone 2--15 €
  • Jolies Petites Garces + Les Ma
    DVD--PAL--Zone 2--30 €
  • Brigitte Lahaie : La Maison De
    DVD--PAL--Toutes zones--45 €
  • Cripta Del Terror: La Horripil
    DVD--NTSC--Zone 1--16.84 €
  • Cripta Del Terror: Cementerio
    DVD--NTSC--Zone 1--16.84 €
  • Dracula, Prisoner Of Frankenst
    DVD--NTSC--Zone 1--45.50 €
  • L'Emmurée Vivante Edition Coll
    DVD--PAL--Zone 2--15 €
  • VIDEODROME
    DVD--NTSC--Zone 1--18.76 €
  • The Island Of Dr. Moreau
    DVD--NTSC--Zone 1--18.13 €
  • Body Double
    BLURAY----Zone B--20 €
  • Les Envoûtés
    BLURAY----Zone B--25 €
  • Robinson Crusoe On Marte + Via
    DVD--PAL--Zone 2--20 €
  • Sometimes Aunt Martha Does Dre
    DVD--NTSC--Zone 1--21 €
  • Hell Of The Living Dead + Rats
    BLURAY----Toutes zones--29.25 €
  • The Walking Dead + Woman Who C
    DVD--PAL--Zone 2--20 €
  • Death Spa
    BLURAY----Zone A--36.40 €
  • Cinema X Danois : La Foire Aux
    DVD--PAL--Zone 2--45 €
  • I Married A Monster From Outer
    DVD--PAL--Zone 2--21.50 €
  • Delinquent Girl Boss : Blossom
    DVD--NTSC--Zone 1--24.64 €
  • The Curse 1 & 2
    DVD--NTSC--Zone 1--20.15 €
  • Hotesses Du Sexe, Mes Nuits Av
    DVD--PAL--Zone 2--45 €
  • Brigitte Lahaie : Soirees D'u
    DVD--PAL--Toutes zones--39 €
  • Calvaire
    DVD--PAL--Zone 2--15 €
  • Dracula Prince Des Ténèbres
    DVD--PAL--Zone 2--12.75 €
  • Il Profumo Della Signora In Ne
    DVD--PAL--Toutes zones--18.90 €
  • Castle Freak
    DVD--PAL--Zone 2--10 €
  • La Saga Du Kung Fu : Blade Of
    DVD--PAL--Zone 2--30 €
  • Contronatura
    DVD--PAL--Zone 2--15 €
  • Le Manoir Maudit
    DVD--PAL--Zone 2--15 €
  • Belle Starr Story
    DVD--PAL--Zone 2--15 €
  • Tous les articles en stock +

    En Promotion
    Contronatura
    12.90 €
    Le Manoir Maudit
    12.90 €
    Grizzly
    5 €
    The Island of Dr. Moreau
    5 €
    VIDEODROME
    5 €
    Dracula, Prisoner of Frankenstein
    25 €
    Calvaire
    7 €
    Castle Freak
    5 €
    Wake Up and Kill
    10 €
    The Death Kiss
    11.95 €
    Deux salopards en enfer
    12.9 €
    Cinq pour l'enfer
    12.9 €
    White Zombie
    5 €
    Tobor + Robot Monster
    5 €
    La Chauve-souris
    5 €
    Cindy et Donna
    5 €
    Consulter tous les articles en promo +

    Meilleurs Ventes Fanzines
    Cannibale Fanzine 05
    Cannib
    Toutes les Couleurs du Bis 01
    Toutes
    Vidéotopsie 16
    Vidéot
    Toutes les Couleurs du Bis 03
    Toutes
    Joe D'Amato, le réalisateur Fantôme
    Joe D'
    Trash Times 15
    Trash
    Hammer Forever 39
    Hammer
    Toutes les Couleurs du Bis 02
    Toutes
    Zone 52 02
    Zone 5
    Toutes les Couleurs du Bis 04
    Toutes
    Consulter tous les fanzines +

    Meilleures Ventes DVD
    Le Venin de la Peur (Combo CD/DVD/Bluray)
    Le Venin D
    Vomit Gore 4 - Black Mass of the Nazi Sex Wizard
    Vomit Gore
    Mad Bikers : Les machines du diable + L'échappée sauvage
    Mad Bikers
    Driller
    Driller
    Ducon et Dugland in the Action : La bataille
    Ducon Et D

    Critiques Sueurs Froides