Avec l'association Sin'Art, donnez un sens à vos achats | CHARTE DE FONCTIONNEMENT SIN'ART DB | FINANCEMENT SIN'ART EDITION | CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE

Sin'Art
L'association pour le Cinéma de Genre Autrement
Tout est bénévole
si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €
Quoi de neuf chez Sin'Art
Second Extrait De One Body Too Many
Nous vous présentons un second extrait de One Body too Many réalisé par Frank McDonald en 1944 et mettant en scène Jack Haley, l’i... la suite
Honey, I Am Home
La compagnie allemande Film fatal, productrice de Roulette que Sin’Art édite en DVD en France, vient d’annoncer les projets sur le... la suite
Les 25 Ans De Zombi Killer - Les Zombies Amateurs
« Non seulement y’a plus de place pour les vivants, mais en plus on ramène les morts à la vie !!! » Durant toute l’année 2018,... la suite
Jack Haley, L’homme De Fer Blanc
Chanteur, comédien, danseur, Jack Haley est l’interprète principal de One Body Too Many mais il est surtout connu pour avoir incar... la suite
Bulletin Sin’art Numéros 4 à 6 En Ligne
Pour fêter les 20 ans de Sin’Art, durant toute l'année 2018, nous mettons en ligne les bulletins que l’association a édités et dis... la suite
Un Premier Extrait De One Body Too Many : La Lecture Du Testament
Nous vous présentons un premier extrait de One Body too Many réalisé par Frank McDonald en 1944 et mettant en scène Jack Haley, l’... la suite
Anecdotes Et Impressions Sur Le Tournage De Zombi Killer Par Le Staff Technique
Durant toute l’année 2018, nous fêtons les 25 ans de Zombi Killer, réalisé en 1993. En 2016, Sin’Art a édité le film en DVD. ... la suite


Nos partenaires soutiennent
financièrement Sin'Art Fandom:


Liste de diffusion :

Désinscription - Inscription

Les personnes inscrites à la
liste de diffusion Sin'Art reçoivent
chaque semaine une sélection des
sorties dvds de par le monde,
sont informés des dvds et fanzines
que nous venons d'entrer en stock
et des événements relatifs à
la vie de l'association Sin’Art

Contacts e-mail
Sin'Art
BP 76027
25012 BESANCON CEDEX
France


Sites Amis
Cinétrange
Entertainment Wickedly
Maniacs
Peeping Tom
Sueurs Froides

Films :
Zombi Killer


Les articles et news
présents sur Sin'Art db
sont issus de :
Sueurs Froides



Sin'Art

Menu rapide
- Qui sommes nous ?
- Nos productions
- Où acheter
- Fanzines à Télécharger
- Historique
- Presse Book
- News
- Nos Coups de Coeur
- Guest-List
- Sites de référence
- Les sorties de la semaine
- Prochainement
- Derniers ajouts au catalogue
- En stock
- Promotion
- DVD Zone 2 France
- DVD Zone 2 Européen
- DVD Zone 1 Amérique du nord
- DVD Asiatiques
- Blu-Ray
- Cinetrange
- Fanzines
- Nos Collections
- Les essentiels par année
- Articles Epuisés
- Recherche de films
- Charte de fonctionnement
- Bastard Medicine
- Contact
- Toutes Les Couleurs du Bis
- Darkness
- Grausam Rouge

 

Les Highlights de l'équipe bénévole de Sin'Art Mars 2014


Chrystelle Cavaglia
Correctrice

Trois films fort sympathiques ont retenu mon attention pour cette session.
Tout d'abord un film de vampires : NOUS SOMMES LA NUIT (WIR SIND DIE NACHT) de Dennis Gansel. Une jeune délinquante berlinoise se retrouve dans un bar underground tenu par une femme mystérieuse qui tombe amoureuse d'elle et l'entraîne dans son univers nocturne... L'histoire reste certes classique mais il est peu commun de voir une communauté de vampires composée uniquement de femmes, fort jolies d'ailleurs. De plus les vampires font honneur à la tradition, ils ne sont pas modernisés ou évolués et donc très respectueux du mythe. Bien que ce ne soit pas un grand film, quelques scènes se révèlent agréablement surprenantes et gores.
Puis un petit film de zombies : WARM BODIES de Jonathan Levine. C'est histoire de zombies qui redeviennent humains. Ça change carrément car d'habitude on voit des humains se transformer en zombies et dévorer la population. En plus l'histoire est vue à travers les yeux et l'esprit (ou du moins ce qui l'en reste) d'un zombie. Bon, c'est sûr, le traitement n'est pas extraordinaire et l'histoire d'amour qui sert la trame principale est un peu niaise mais même si le film n'est pas grandiose ça reste une bonne idée originale et intéressante.
Pour finir, FRANKENSTEIN'S ARMY de Richard Raaphorst. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, un savant fou, travaillant pour les nazis, met au point des armes de guerre absolument extraordinaires, moitié hommes, moitié machines. Ces créatures sont hallucinantes, terrifiantes et agrémentées d'effets spéciaux bien gores. Le tout est filmé caméra à l'épaule, ce qui apporte un côté très réaliste qui renforce l’aspect effrayant des monstres. Un bon petit film pas prétentieux du tout.
 



Angélique Boloré
Suivi des commandes après leur expédition

Mon coup de coeur cette fois-ci se porte vers DJANGO UNCHAINED.
J'avais déjà été totalement époustouflée par son travail sur le puissant INGLOURIUS BASTARDS qui s'avérait de manière rafraîchissante absolument non manichéen. Ici Quentin Tarentino me surprend, m'émeut et me ravit avec son western spaghetti nouvelle vague.
A l'instar du film précédent, DJANGO UNCHAINED est une baffe. Il est fort, poignant, sans concession et en plus magnifiquement travaillé visuellement.
Un chasseur de primes allemand libère un esclave noir pour qu'il l'aide dans "sa chasse". En échange, ils se mettront à la recherche de la femme de Django, vendue à un riche planteur incarné par le terrible Leonardo dicaprio.
Le spectateur n'est pas abreuvé de longs discours pédants et moralisateurs sur l'esclavage dans le Sud des Etats-Unis pré-guerre de Sécession, non, dans le film de Tarantino, il n'y a que des images, brutales, des tripes et du sang.
Dans ce film, le réalisateur présente la condition des esclaves noirs comme très peu de films l'ont fait avant lui. On imagine qu'il y avait les méchants blancs et les gentils noirs. Mais Tarantino s'affranchit de ce schéma simpliste. Dans sa peinture de cette époque, il est précis, bouscule les préjugés et propose enfin une représentation crédible de cette période importante.
Et non satisfait de dépeindre le racisme, l'hyprocrisie et l'amoralité d'un système sociétaire, il va très loin dans l'insupportable à travers des scènes d'une cruauté et d'une violence terrifiantes. Sans parler d'agissements et de caractères à l'écoeurante figure et qui s'impriment sur la rétine et dans le coeur du spectateur.
Pour contrebalancer la crudité du thème et de son traitement, Tarantino met en scène des personnages forts et magnifiés. Django est surréaliste. Et le personnage du chasseur de prime est très intéressant car il est comme un contrepied à une certaine pensée. Ici, c'est un Allemand qui représente une Europe cultivée, tolérante et profondément humaniste. Cela pourrait en destabiliser quelques-uns mais Tarentino recherche apparemment la réflexion chez son spectateur et c'est avec de tels choix concernant ses personnages, ses thèmes et son humour au vitriol qu'il s'y prend.
 



André Quintaine
Coordination, Suivi des commandes

J'ai sélectionné deux films totalement différents pour mon coup de coeur de ce mois-ci. Tout d'abord, Amour de Michael Haneke. J'aime beaucoup ce réalisateur. Ses films me touchent énormément. Celui-ci s'avérait très difficile d'accès avec son thème pas du tout sexy sur l'accompagnement d'une personne en fin de vie. Finalement, Michael Haneke parvient à dédramatiser la situation et même à nous montrer ce qu'elle a de beau. C'est un film à voir pour se préparer à l'inévitable.
Dans un tout autre genre, je tenais à saluer le formidable travail de David Cholewa qui nous a offert un film très généreux. Avec trois fois rien, son Dead Shadows nous plonge en pleine fin du monde avec une invasion extra-terrestre joliment influencée par l'univers de Lovecraft. Le film a bénéficié de très peu de considération et c'est très injuste. Donnez-lui une chance !
 



Alexandre Lecouffe
Rédacteur sur L'Autrement

Coup de cœur (douloureux) pour « L’étrange couleur des larmes de ton corps », second essai du couple Hélène Cattet/Bruno Forzani après « Amer ». Il s’agit à nouveau d’une variation très originale et quasi-expérimentale autour des motifs et des clichés du giallo et de l’épouvante à l’italienne.
Le film débute sur une trame classique (la femme du protagoniste a mystérieusement disparu, il mène l’enquête épaulé par un policier, les voisins de la résidence paraissent tous suspects…) avant de muter en un tourbillon hypnotique d’images bariolées, de sons saturés et de sensations extrêmes. Parmi les références du film, on peut reconnaître celle de « Toutes les couleurs du vice » de Sergio Martino (les effets kaléidoscopiques, l’ambiance de complot sectaire, la reprise de ses thèmes musicaux…) et surtout celle d’ « Inferno » de Dario Argento : même intérêt pour une architecture baroque et fantastique qui devient le personnage principal du film et matérialise le Mal…
Le long-métrage du duo français utilise de façon presque organique le décor naturel Art Nouveau dans lequel ils ont tourné et qui nourrit presque chaque plan de sa douceur irréelle. Mais cette beauté artistique est systématiquement mise en crise par des séquences sidérantes qui convoquent tour à tour fétichisme (des armes blanches…), fantasmes sexuels, traumas ou sadomasochisme avec des effets parfois proches de la pornographie !
Trop complexe dans sa structure narrative imbriquée, totalement hermétique par moments, plutôt mal interprété, « L’étrange couleur… » n’est pas exempt de défauts. Il n’en demeure pas moins une expérience visuelle et sensorielle absolument unique !
 



Les Précédentes 'Highlights' :
- Mai 2018 -
- Mars 2018 -
- Janvier 2018 -
- Novembre 2017 -
- Septembre 2017 -
- Juillet 2017 -
- Mai 2017 -
- Mars 2017 -
- Janvier 2017 -
- Novembre 2016 -
- Septembre 2016 -
- Mai 2016 -
- Mars 2016 -
- Janvier 2016 -
- Novembre 2015 -
- Septembre 2015 -
- Juillet 2015 -
- Mai 2015 -
- Mars 2015 -
- Janvier 2015 -
- Novembre 2014 -
- Septembre 2014 -
- Juillet 2014 -
- Avril 2014 -
- Mars 2014 -
- Janvier 2014 -
- Novembre 2013 -
- Septembre 2013 -
- Juillet 2013 -
- Mai 2013 -
Tout frais dans nos stocks
Street Trash (DVD)
17 €
Vidéotopsie 20
12 €
Ikarie XB 1
19 €
Bizarre Bizarre - Volume 3
29 €
Toutes les Couleurs du Bis 10 : Alexandra Daddario
8 €
Mary! Mary! (DVD / Blu-Ray Combo All Region)
23 €
Night Caller
23.50 €
Honeymoon
15 €
Bloody Toons
9.95 €
Demon Terror
17 €
Death Factory
10 €
Santo contre les zombies
10 €
Mademoiselle Cuisses Longues
12 €
Monella
12 €
  • The Crimson Ghost
    DVD--PAL--Zone 2--17 €
  • Zombies Of The Stratosphère
    DVD--PAL--Zone 2--13 €
  • Paranoia - Cover A (DVD+Blu-ra
    BLURAY----Zone B--39 €
  • Paranoia - Cover B (DVD+Blu-ra
    BLURAY----Zone B--39 €
  • Der Tollwütige (Blu-Ray+DVD) -
    BLURAY----Zone B--33.50 €
  • Der Tollwütige - Cover B
    BLURAY----Zone B--35 €
  • The White Monster - Cover B (B
    BLURAY----Zone B--35 €
  • Devil Story - Cover A
    DVD--PAL--Zone 2--20 €
  • Devil Story - Cover B
    DVD--PAL--Zone 2--20 €
  • Sanfter Schrecken
    DVD--PAL--Zone 2--15 €
  • Todeskreis Libelle
    BLURAY----Zone B--35 €
  • Killer Klowns From Outer Space
    BLURAY----Zone B--30 €
  • Die Eiserne Rose - Cover A (DV
    BLURAY----Zone B--35 €
  • Creepy Images 18
    FAN------9 €
  • Die Grausamen Drei (dvd)
    DVD--PAL--Zone 2--27 €
  • Lady Dracula (Blu-Ray+DVD) - C
    BLURAY----Zone B--35 €
  • Dienerinnen Des Satans (Mediab
    BLURAY----Zone B--35 €
  • Creepy Images 17
    FAN------9 €
  • Trapped - Die Tödliche Falle
    BLURAY----Zone B--18.50 €
  • Sexual-Terror Der Entfesselten
    BLURAY----Toutes zones--35 €
  • Philosophy Of A Knife (Limited
    DVD--PAL--Zone 2--25 €
  • Die Mörderklinik (Bluray + DVD
    BLURAY----Zone B--33 €
  • Der Todesking (Bluray/CD Combo
    BLURAY----Zone B--35 €
  • Body Puzzle (DVD + Blu-ray) Li
    BLURAY----Zone B--33.50 €
  • 6 Schwedinnen Hinter Gittern
    BLURAY----Zone B--19 €
  • La Maison Assassinée
    BLURAY----Zone B--16 €
  • Downtown Die Nackten Puppen De
    BLURAY----Zone B--20 €
  • Voodoo Passion - Ruf Der Blond
    BLURAY----Zone B--19 €
  • Ilsa The Mad Butcher
    BLURAY----Zone B--19 €
  • Das Geheimnis Des Doktor. Z
    DVD--PAL--Zone 2--28 €
  • Tous les articles en stock +

    En Promotion
    UOMINI SI NASCE POLIZIOTTI SI MUORE
    7 €
    The Philadelphia Experiment
    5 €
    Grausam Rouge 01 : Vampire... Vous avez dit Vampire ?
    8 €
    Grausam Rouge 02 : Hellraiser II, Les Écorchés
    8 €
    Grausam Rouge 03 : Braindead
    5 €
    Haunted
    7 €
    L'été de la peur
    7 €
    A Pleasing Terror
    7 €
    L'Ascenseur niveau 2
    5 €
    Cinetrange dvd 03
    10 €
    Ducon et Dugland in the Action : La bataille
    5 €
    Dead Past
    8 €
    Live
    9 €
    The Refrigerator - L'attaque du frigo tueur
    13 €
    Rexosaurus
    7 €
    Le Dernier Dinosaure + Le Monstre des Bermudes
    13 €
    Consulter tous les articles en promo +

    Fanzines Sin'Artiens
    Toutes les Couleurs du Bis 10 : Alexandra Daddario
    Toutes
    Cathodic Overdose 03
    Cathod
    Le Retour des Damnés (roman)
    Le Ret
    Le Retour des Damnés (édition collector)
    Le Ret
    Toutes les Couleurs du Bis 09 : Traci Lords vol1 1968 à 1987 EPUIS/OUT OF PRINT
    Toutes
    Grausam Rouge 04 : Le Retour des Morts-Vivants
    Grausa
    Le Classement X
    Le Cla
    Grausam Rouge 03 : Braindead
    Grausa
    Grausam Rouge 02 : Hellraiser II, Les Écorchés
    Grausa
    Grausam Rouge 01 : Vampire... Vous avez dit Vampire ?
    Grausa
    Hysterical 10
    Hyster
    Hysterical 08
    Hyster
    Cinetrange 19
    Cinetr
    SUEURS FROIDES 07
    SUEURS
    SUEURS FROIDES 11
    SUEURS
    SUEURS FROIDES 10
    SUEURS
    SUEURS FROIDES 09
    SUEURS
    SUEURS FROIDES 08
    SUEURS

    The Scare-ific Collection
    One Body Too Many
    One Body T
    Condemned to Live
    Condemned
    The Bat
    The Bat
    Tomorrow at Seven
    Tomorrow A
    The Death Kiss
    The Death
    Black Dragons
    Black Drag

    Critiques Sueurs Froides