Avec l'association Sin'Art, donnez un sens à vos achats | CHARTE DE FONCTIONNEMENT SIN'ART DB | FINANCEMENT SIN'ART EDITION | CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE

Sin'Art
L'association pour le Cinéma de Genre Autrement
Tout est bénévole
si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €

Sin'Art


Liste de diffusion :

Désinscription - Inscription

Les personnes inscrites à la
liste de diffusion Sin'Art reçoivent
chaque semaine une sélection des
sorties dvds de par le monde,
sont informés des dvds et fanzines
que nous venons d'entrer en stock
et des événements relatifs à
la vie de l'association Sin’Art

Contacts e-mail
Sin'Art
BP 76027
25012 BESANCON CEDEX
France


Sites Amis
Cinétrange
Entertainment Wickedly
Maniacs
Peeping Tom
Sueurs Froides

Films :
Zombi Killer


Les articles et news
présents sur Sin'Art db
sont issus de :
Sueurs Froides



Sin'Art

Nos partenaires soutiennent
financièrement Sin'Art Fandom:
Menu rapide
- Qui sommes nous ?
- Nos productions
- Où acheter
- Fanzines à Télécharger
- Historique
- Presse Book
- News
- Nos Coups de Coeur
- Guest-List
- Sites de référence
- Les sorties de la semaine
- Prochainement
- Derniers ajouts au catalogue
- En stock
- Promotion
- DVD Zone 2 France
- DVD Zone 2 Européen
- DVD Zone 1 Amérique du nord
- DVD Asiatiques
- Blu-Ray
- Cinetrange
- Fanzines
- Nos Collections
- Les essentiels par année
- Articles Epuisés
- Recherche de films
- Charte de fonctionnement
- Bastard Medicine
- Contact
- Toutes Les Couleurs du Bis
- Darkness
- Grausam Rouge

 

Les Highlights de l'équipe bénévole de Sin'Art Novembre 2015


Chrystelle Cavaglia
Correctrice

J'ai enfin vu le film d'animation LE CONTE DE LA PRINCESSE KAGUYA de Takahata Isao, sorti en 2013. L'histoire est tirée du conte traditionnel japonais : Le conte du coupeur de bambou.
Dans le japon féodal, un coupeur de bambou trouve une princesse minuscule dans une pousse de bambou. Il la ramène chez lui et c'est alors qu'elle se transforme en bébé, qui grandit très vite comme le bambou. Sa femme et lui décident de l'élever comme leur fille. Peu de temps après, ce coupeur de bambou trouve de l'or dans une autre pousse de bambou.
Je trouve que ce film est une œuvre poétique, émouvante et merveilleuse, d'une beauté exceptionnelle par la qualité des dessins et des esquisses à l'aquarelle.
On pourrait dire que le métrage est en deux parties très différentes, l'une sur l'enfance de Kaguya et l'autre sur son adolescence. La première nous montre l'innocence, la liberté et la légèreté d'une existence simple et modeste à la campagne, dans des paysages naturels somptueux. Tandis que la seconde, qui se déroule à la ville dans de magnifiques décors, nous révèle un mode de vie beaucoup plus strict, pour Kaguya, conditionné par la rigueur des contraintes et des obligations de son éducation due à son statut à la cour et à sa fortune ; notamment avec la cérémonie de son passage à l'âge adulte. Un film vraiment très beau qu'on ne se lasse pas de regarder !
 



Angélique Boloré
Suivi des commandes après leur expédition

Dernièrement, j'ai vu le film de Rowan Joffe Avant d'aller dormir avec Nicole Kidman. Elle y incarne une femme qui se réveille tous les matins sans plus aucun souvenir. Tous les matins, son mari lui explique qui il est et qu'elle est amnésique depuis un accident quatorze ans plus tôt. Tous les matins, un mystérieux docteur Nash lui indique où trouver, caché dans sa penderie, le journal filmé qu'elle tient.
J'ai beaucoup aimé ce film car l'enquête, ses coins obscurs et ses circonvolutions, déroulent l'histoire par petites touches, savamment et réserves quelques surprises scénaristiques vraiment intéresssantes. Cependant, outre ses qualités de thriller, Avant d'aller dormir marque surtout par la gravité des thèmes choisis, la profondeur des réflexions, la richesse des sentiments explorés. Mais cette exigence ne serait rien sans les acteurs, leur interprétation d'une immense qualité apporte corps et crédibilité aux sujets présentés dans le film. Nicole Kidman rend parfaitement la fragilité, la confusion, l'angoisse engendrée par cette absence de souvenir. Le spectateur partage également la détresse de son mari, obligé tous les jours de recommencer son histoire, de lui rappeler qui est elle, les liens qui les unissent... elle ne s'en souvient pas, existent-ils encore ?
Mais comme tout thriller qui se respecte, l'histoire va se dérouler et conserver dans l'ombre certaines choses, titillant ainsi le spectateur qui va tenter de reconstruire en même temps que l'héroïne son histoire. Elle découvre que son mari lui ment, pour la protéger, pour la piéger, par facilité, par malignité ?
Avant d'aller dormir est un film riche. On y présente des situations qui font réfléchir le spectateur, des personnages ambigus, ni coupables ni innocents mais franchement des deux et cette richesse se révèle pour le spectateur un baume intellectuel tout à fait bienvenu.
 



André Quintaine
Coordination, Suivi des commandes

J’ai enfin vu 5150 Rue des Ormes que j’ai vraiment beaucoup aimé. Bien que se déroulant principalement dans un lieu clos (une maison de banlieue), le film s’avère d’une grande richesse. C’est en réalité de ses personnages que le film tire toute sa profondeur. Plutôt que de s'appesantir sur les buts d’un tueur en série, le réalisateur cultive l’intrigue en laissant les intérêts et les motivations de chacun d’eux se développer.
Plus rigolo et reposant, Outpost 37 s’est avéré une excellente surprise. Pourtant le film est mal aimé, sans doute à cause de sa fin qui n’en est pas vraiment une. Quoi qu’il en soit, le film est ludique, jamais ennuyeux et toujours palpitant. Found footage, Outpost 37 parvient judicieusement à passer pour une oeuvre d’anticipation malgré un budget rikiki.
D’autres films mériteraient que je les développe ici comme Secuestrados, Skin Trade (de Dolph Lundgren !) ou At the Devil’s Door, mais la place manque.
Je termine malgré tout sur La casa del fin de los tiempos, un film d’horreur du Venezuela ! Bien sûr, le film est parfois naïf, maladroit, mais il est surtout passionnant grâce à une écriture astucieuse. Le dépaysement est également de la partie à travers une ultra-présence de la religion catholique (il paraît que c’est le cas en Amérique du Sud). C’est intéressant, mais ça peu en effrayer certains...
 



Les Précédentes 'Highlights' :
- Septembre 2019 -
- Mars 2019 -
- Novembre 2018 -
- Septembre 2018 -
- Mai 2018 -
- Mars 2018 -
- Janvier 2018 -
- Novembre 2017 -
- Septembre 2017 -
- Juillet 2017 -
- Mai 2017 -
- Mars 2017 -
- Janvier 2017 -
- Novembre 2016 -
- Septembre 2016 -
- Mai 2016 -
- Mars 2016 -
- Janvier 2016 -
- Novembre 2015 -
- Septembre 2015 -
- Juillet 2015 -
- Mai 2015 -
- Mars 2015 -
- Janvier 2015 -
- Novembre 2014 -
- Septembre 2014 -
- Juillet 2014 -
- Avril 2014 -
- Mars 2014 -
- Janvier 2014 -
En Promotion
La Mascara Submarina
5 €
Mörderspinnen
5 €
Hellbound Hellraiser 2
7 €
Die Todeskarten des Dr. Schreck
7 €
Nightbreed
5 €
Pepper Steak 01
2 €
Versus 22
2 €
Dead Past
8 €
Lisa und der Teufel
3 €
Pepper Steak 02
2 €
Christine (Edition Spéciale)
5 €
Rexosaurus
7 €
Gory News 22
5 €
Sinbad et l'oeil du Tigre
5 €
Pepper Steak 04
2 €
Ducon et Dugland in the Action : La bataille
5 €
Consulter tous les articles en promo +

Fanzines Sin'Artiens
Toutes les Couleurs du Bis 11 : Herschell Gordon Lewis

Toutes les Couleurs du Bis 8 : Russ Meyer

Grausam Rouge 05 : Blue Holocaust

Cathodic Overdose 03

Le Retour des Damnés (roman)

Le Retour des Damnés (édition collector)

Grausam Rouge 04 : Le Retour des Morts-Vivants

Le Classement X

Grausam Rouge 03 : Braindead

Grausam Rouge 02 : Hellraiser II, Les Écorchés

Grausam Rouge 01 : Vampire... Vous avez dit Vampire ?

Hysterical 10

Hysterical 08

Cinetrange 19

SUEURS FROIDES 07

SUEURS FROIDES 11

SUEURS FROIDES 10

SUEURS FROIDES 09

SUEURS FROIDES 08


The Scare-ific Collection
One Body Too Many

Condemned to Live

The Bat

Tomorrow at Seven

The Death Kiss

Black Dragons