_______________________________________________________________________

 

(18/06/2018) NEWS : Les D.T.V. de juin (2ème quinzaine)

…A surveiller chez les éditeurs français…

Les Ailes de la Victoire de Stephen Shin et Michael Parker. Avec Joseph Fiennes, Shawn Dou, Richard Sanderson… En 1941, en pleine Seconde guerre mondiale, la Grande-Bretagne demande à ses ressortissants de quitter la Chine. Liddell renvoie femme et enfants au pays mais lui reste pour servir sa cause. En 1943, il est emprisonné dans un camp tenu par les japonais. Après les J.O., Liddell devient missionaire en Chine, là où ses parents avaient vécu quelques décennis plus tôt. Il sert pendant 20 ans là-bas jusqu’à ce que les japonais envahissent le pays…

(Metropolitan Vidéo / Seven7 – le 21 juin)

Armada de Roel Reiné. Avec Charles Dance, Rutger Hauer, Barry Atsma… Nord de l’Europe, XVIIème siècle. dans sa lutte contre le royaume d’Angleterre pour le contrôle des routes commerciales, la flotte hollandaise perd son amiral lors d’une bataille épique. Au même moment, Charles II d’Angleterre fait appel au royaume de France por porter le coup de grâce. désormais isolée et en sous-nombre, la jeune république des Pays-Bas doit convaincre Michiel de Ruyter, le plus brillant et redouté stratège de son époque, de prendre tous les risques à la tête de la flotte pour empêcher la grande invasion…

(Condor Entertainment / Seven7 – le 21 juin)

The Cured de David Freyne. Avec Ellen Page, Sam Keeley, Tom Vaughan-Lawlor… Des années après que l’Europe ait été ravagée par le virus Maze qui transforme les humains en monstres cannibales, un antidote est enfin trouvé. Sean Brown est hanté par ce qu’il a fait. Alors qu’il revient vivre chez sa belle-soeur devenue veuve, la peur et la suspicion risquent de plonger de nouveau le monde dans le chaos.

(BAC Films / ESC Distribution – le 26 juin)

Elite Squad de Matthew Hope. Avec Sylvia Hoeks, William Fichtner, Elliot Cowan… Un chasseur de primes engagé dans la guerre contre le terrorisme est obligé de se rendre à Londres pour traquer un agent radié de la CIA. Cette chasse à l’homme plongera le héros dans un combat meurtrier contre son ex-ami militaire et son armée privée…

(Marco Polo Production / Sony Pictures Home Entertainment – le 27 juin)

Guardians of the Tomb de Kimble Rendall. Avec Bingbing Li, Kellan Lutz, Kelsey Grammer… La découverte accidentelle d’un empereur chinois momifié datant de 200 avant J.C. libère un cauchemar vieux de deux mille ans, un secret qui aurait dû rester enfoui…

(AB Vidéo / Warner Home Vidéo France – le 27 juin)

Open Water 3 : Cage Dive de Gerald Rascionato. Avec Joel Hogan, Josh Potthoff , Megan Peta Hill… Au large de l’Australie, trois amis en quête de sensations fortes décident de filmer leur plongée dans une cage, au milieu d’une eau infestée de grands requins blancs. Mais, quand une vague géante renverse leur bateau et casse leurs amarres, ils se retrouvent isolés en plein océan alors que la nuit tombe et que les secours ne pourront être sur place avant l’aube…

(M6 Vidéo / Warner Home Vidéo France – le 27 juin)

 

 

(12/06/2018) NEWS : Columbus part à la chasse…

Le planning D.T.V. "de luxe" se dote d’une nouvelle adaptation de comics avec la sortie de Chasseuse de Géants (I Kill Giants en VO chez Image Comics / 2008). Déjà présenté au festival de Géradmer et Toronto ce projet international indépendant plutôt ambitieux (Belgo-Britannico-Américano-Chinois…) semble avoir eu quelques difficultés à réunir l’intégralité de son financement (le projet, suite à des désistements d’investisseurs, est interrompu à deux reprises…) et réduit au final à 13 modestes millions de dollars (une goutte d’eau face à un blockbuster…). Des obstacles qui ont dû pousser son réalisateur Anders Walter (oscar du court métrage et qui réalise, avec Chasseuse… son premier long) à jouer de patience et d’optimisme pour porter le projet à terme… Le film offre également l’opportunité de retrouver Chris Columbus au scénario (le roi des prod’ teen 80’s de chez Amblin : scénariste des Goonies, de Gremlins, du Secret de la Pyramide…. Mais également, et plus récemment, réalisateur des deux premiers Harry Potter…) : une référence prestigieuse qui lui permet d’ailleurs de prendre plus ou moins le "contrôle" de ce tournage avec le final cut du montage qui lui a été réservé… La bande annonce ci-dessous offre en tout cas son lot d’images impressionnantes, à la photographie soignée et au FX apparemment réussis. Reste enfin à déterminer le public du film : faut-il avoir moins de 10 ans pour apprécier le spectacle ou peut-on se laisser porter par le film, avec notre regard d’adulte, sans risque d’essoufflement ? À déterminer dès le 6 juin chez l’éditeur Lonesome Bear…

 

 

(09/06/2018) NEWS : Un motel pour Nicolas Cage…

Nicolas Cage continue d’enchainer les tournages avec une régularité et un empressement sidérant : déjà 5 projets plus ou moins finalisés pour cette année 2018 et pas moins de 5 films en 2017 dont The Watcher (Looking Glass en V .O.) qui déboule la semaine prochaine dans nos linéaires D.T.V. Cage endosse le rôle d’un père de famille endeuillé qui décide de changer de vie en rachetant un hôtel. Les évènements vont évidemment déraper avec cette étrange chambre dix équipée d’un miroir sans teint… Manipulations et suspens au programme de ce film dont l’ambiance nous rappelle le Motel (Vacancy 2007) de Nimrod Antal (même si l’intrigue, différente, louchait du côté du survival horrifique…). On craint toujours un peu les projets dans lesquels fonce tête baissée un Cage beaucoup trop boulimique de péloche mais on compte sur le réalisateur Tim Hunter pour relever un peu le niveau : sans nouvelles de lui depuis 14 ans ce dernier a pourtant à son actif quelques belles références tout à fait honorables (et dans des styles très différents…) comme le perturbant et glauque Fleuve de la Mort (1986), le touchant et humaniste Saint de Manhattan (1989 avec Matt Dillon et Danny Glover…), ou le sombre polar Le Maitre du Jeu (1997). Un réalisateur plutôt éclectique et talentueux qui mérite donc que l’on s’attarde sur son nouveau film en essayant de faire abstraction de l’étiquette péjorative du "D.T.V. Nicolas Cage du mois" ! À découvrir chez Marco Polo production dès le 13 juin…

 

 

(06/06/2018) MANIACS TV  : Tournages cultes / Hitcher

C’est en Californie, dans le désert de Mojave, que l’on peut dénicher Amboy, une minuscule ville fantôme dépeuplée suite au contournement de la route 66 par les interstate highway et dont il ne reste aujourd’hui que quelques rudimentaires maisons, un bureau de poste (encore en activité ?) et les vestiges du Roy’s motel café dont la station service a rouvert il y a quelques années. Une ambiance crépusculaire / post-atomique que n’ont pas manqué d’exploiter les cinéastes comme dans Kalifornia (Dominic Sena /1993) ou Hitcher de Robert Harmon (1986). C’est justement une séquence de ce dernier que nous vous proposons de (re)découvrir aujourd’hui. Le Roy’s est à l’époque encore totalement opérationnel (hôtel/café) et offre un refuge bien temporaire à un jeune C. Thomas Howell traqué par un psychopathe tueur incarné par Rutger Hauer. Un face à face, donc, à l’intérieur du restaurant qui va pousser le personnage de Howell a prendre de nouveau la fuite grâce à un bus à l’arrêt dans la station. Nous n’avions pas du tout prévu de tourner au Roy’s pour illustrer Hitcher, c’est pourquoi nos images restent très sommaires et très peu précises vis-à-vis de celles du film mais elles permettent au moins de retrouver la sensation d’isolement et l’atmosphère de désolation oppressante que communique le film. Les premières images proposent de découvrir succinctement la réception de l’hôtel qui a été conservée à l’identique de sa déco 70’s et les autres images de vues "intérieures" de bâtiments sont celles des chambres de l’hôtel aujourd’hui abandonné… Une vidéo à découvrir ci-dessous mais également dans le dossier / chroniques "les lieux de tournages cultes" (ci-dessus) ou tout simplement sur la Maniacs web TV de YouTube. Bon visionnage !

LIRE LE DOSSIER

 

 

(02/06/2018) NEWS : Les D.T.V. de juin (1ère quinzaine)

…A surveiller chez les éditeurs français…

Bullet Head de Paul Solet. Avec Adrien Brody, Antonio Banderas, John Malkovich… Trois criminels, poursuivis par la police, trouvent refuge dans un entrepôt abandonné. Ils découvrent rapidement que l’endroit est utilisé pour des combats de chiens particulièrement sanglants et qu’ils ne sont pas seuls…

(AB Vidéo / Warner Home Vidéo France – le 6 juin)

Chasseuse de Géants de Anders Walter. Avec Zoe Saldana, Imogen Poots, Jennifer Ehle… Barbara est une adolescente solitaire différente des autres, et en conflit permanent avec son entourage. Ses journées au collège sont rythmées par les allers-retours entre le bureau du proviseur et la psychologue. Aux sources de l’inquiétude des adultes qui veillent sur elle, il y a son obsession pour les Géants, des créatures fantastiques venues d’un autre monde pour semer le chaos. Armée de son marteau légendaire, Barbara s’embarque dans un combat épique pour les empêcher d’envahir le monde…

(Lonesome Bear / Warner Home Vidéo France – le 6 juin)

Double Face de Jan Verheyen. Avec Koen De Bouw, Werner De Smedt, Marcel Hensema… A Anvers, deux policiers enquêtent sur une série de meurtres de jeunes femmes. Lorsque l’un d’eux tombe sous le charme d’une survivante, leur amitié est mise à mal…

(Koba Films / Fox Pathé Europa – le 13 juin)

The Watcher de Tim Hunter. Avec Nicolas Cage, Robin Tunney, Marc Blucas… Après avoir tragiquement perdu leur fillette, Ray et Maggie achètent un motel au milieu de nulle part pour démarrer une nouvelle vie. Alors qu’ils viennent de s’installer, Ray découvre un miroir caché, à travers lequel il peut épier les occupants de la chambre 10. Fasciné par le spectacle qui y est donné, ses activités voyeuristes nocturnes tournent à l’obsession lorsqu’une cliente est retrouvée morte. Un jeu vicieux et dangereux s’installe alors…

(Marco Polo Production / Sony Pictures Home Entertainment – le 13 juin)

 

 

(29/05/2018) NEWS/MANIACS TV : Bloody Week-end : 9ème édition !

C'est du 1er au 3 juin que se tiendra la 9ème édition du Bloody Week-end : le festival international du film fantastique d'Audincourt continue sa progression ascendante pour nous proposer chaque année une programmation toujours plus riche et prestigieuse. Cette année encore Loïc Bugnon, fondateur et directeur artistique du festival, parvient à nous bluffer en nous proposant un "casting" de premier choix avec la présence du réalisateur Marcus Nispel (Massacre à la Tronçonneuse 2003, Pathfinder, Vendredi 13 2009…) en tant que président, secondé par son jury composé des réalisateurs Jeff Lieberman (La Nuit des Vers Géants, Le Rayon Bleu, Survivance…) et Pascal Laugier (Martyrs, Ghostland…), du maquilleur Robert Kurtzman (Evil Dead 2 & 3, Freddy 3, Predator, Tremors…), de l'acteur Fred Williamson (Black Caesar, Vigilante, Les Nouveaux Barbares, Une Nuit En Enfer…) et du rédacteur en chef de L'Écran Fantastique Alain Schlockoff. Côté programmation vous aurez bien évidemment droit à des conférences, la compétition des courts métrages, quelques avant-premières et toute une collection d'animations que vous pourrez retrouver au sympathique village fantastique. 3 jours incontournables donc, à savourer dans une ambiance plutôt très conviviale ! Vous pouvez retrouver ci-dessous la présentation du jury de l'édition 2017 : un tournage un peu à la ramasse (c'est-à-dire avec un antique téléphone portable) par la Maniacs team car nous n'avions pas du tout prévu notre venue ! On regrette d'autant plus de ne pas pouvoir nous y rendre cette année. Des images à découvrir ci-dessous, sur la Maniacs Web Tv ou dans le dossier consacré au festival !

LIRE LE DOSSIER

 

 

(24/05/2018) NEWS : La chute du géant Autrichien…

La chute des icones continue avec la sortie d'un Schwarzenegger en D.T.V. ! Même si l'argumentation de tête d'affiche est plus moins mensongère (Schwarzy n'apparait que dans la dernière partie du film…) ce Killing Hunter confirme toute de même la vraie perte de vitesse d'un acteur en quête d'identité artistique. C'est donc vers la comédie d'action lourdingue qu'Arnold décide de se tourner, en interprétant, dans ce film, un tueur à gage talentueux dont le reste de la profession souhaite se débarrasser. Scénarisé à la manière d'un documentaire (le casting s'adresse à la caméra) le film, si l'on s'en tient à sa bande annonce, semble ne pas s'encombrer de beaucoup de subtilité en enchainant situations et humour lourdingues avec un manque de rythme qui, sur seulement 2 minutes de trailer, fait peine à voir… Un bilan provisoire pas franchement brillant et un 1er film pour son réalisateur qui a intérêt à souffler sur les cendres de la popularité de Schwarzy pour espérer ne pas flinguer sa carrière dès le galop d'essai… Disponible dès le 31 mai en dvd/blu-ray !

 

 

(21/05/2018) MANIACS TV : Gérardmer 2009, Présentation de Morse

L'exploration des archives vidéo de Maniacs continue avec un nouveau passage du côté de l'édition 2009 du festival de Gérardmer. C'est vers la Suède et son climat glacial que nous mène notre avant-première, ce vendredi 30 janvier, avec la présentation de Morse en présence de son réalisateur Tomas Alfredson. Un film qui a raflé le grand prix et le prix de la critique cette année à Gérardmer, pour connaitre par la suite un vrai succès critique. La rencontre touchante entre les jeunes Oskar et Eli (seulement en apparence dans son cas) va très rapidement faire l'objet d'un remake (en 2010) produit par Hammer Film, avec Chloë Grace Moretz et Elias Koteas : un clonage sans intérêt grand tant la réalisation de Matt Reeves (Cloverfield) se contente d'un simple copier-coller de l'original avec un vrai déficit "d'ambiance" et d'émotion. C'est donc vers l'original qu'il est bien évidemment préférable de se tourner et qu'il n'est pas trop tard de découvrir tant son atmosphère reste aujourd'hui encore assez unique (dvd et blu-ray disponibles chez Metropolitan Video). La présentation de Morse à découvrir ci-dessous ou directement sur la WEBTV Youtube de Maniacs. (Abonnez-vous !)

LIRE LE DOSSIER

 

 

(18/05/2019) NEWS : It Came From…Video Game !

Un Animal Attack dans notre planning D.T.V. de mai avec ce It Came From The Desert, une petite péloche inspirée d'un jeu vidéo développé par la société Cinemaware sur Amiga en 1989. Le jeu, hommage aux séries B 50's pleines de monstres aux mutations engendrées par l'apocalypse nucléaire, confrontait le joueur à des fourmis géantes dont il fallait bien évidemment se débarrasser… C'est sur un pitch identique que s'appuie le film, en accentuant visiblement l'aspect parodique de l'intrigue à la manière du Arac Attack (Eight Legged Freaks) de Ellory Elkayem (et qui avait quand même eu droit à sa sortie en salles, distribution Warner oblige...). Avec son titre ultra référentiel (le coup de coude à Ray Harryhausen : "It Came From…"Outer Space", "Beneath the Sea"…) on peine à croire que cette petite production au budget "made in Asylum" (soit un million de dollars) réussisse à retranscrire le charme fauché des films de genre issus de la guerre froide…. On mise donc, au mieux, sur 90 minutes de détente déconnade ou, au pire, sur un animal attack sans intérêt qui risque de se noyer dans la masse de la concurrence pas forcément plus brillante… Dvd disponible dès le 22 mai chez ESC Editions.

 

 

(16/05/2018) NEWS : Les D.T.V. de mai (2ème quinzaine)

…A surveiller chez les éditeurs français…

What We Become de Bo Mikkelsen. Avec Benjamin Engell, Troels Lyby, Mille Dinesen… La famille Johansson passe un été idyllique jusqu’au jour où une épidémie de grippe virulente sème la mort dans le quartier. Les autorités décident de délimiter un périmètre de sécurité, puis cèdent à la panique en imposant la mise en quarantaine à tous les habitants du voisinage. Isolé du reste du monde, le jeune Gustav se rend vite compte que la situation est devenue incontrôlable…

(AB Vidéo / Warner Home Vidéo France – le 16 mai)

It Came From the Desert de Marko Mäkilaakso. Avec Harry Lister Smith, Alex Mills, Vanessa Grasse… Nouveau Mexique. Se rendant à une "Keg Party" où la bière coule à flots, nos 2 coureurs de motocross vont faire une rencontre inattendue en tombant par hasard sur un ancien site militaire. Des expérimentations secrètes visant à croiser leur l’ADN avec des débris d’une métérorite trouvée en 1951 ont été menées sur des fourmis et araignées… et qui ont donné naissance à des fourmis géantes mutantes…

(ESC Editions / ESC Distribution – le 22 mai)

Swiss Army Man de Daniel Scheinert et Daniel Kwan. Avec Daniel Radcliffe, Paul Dano, Mary Elizabeth Winstead… Hank, un naufragé désespéré, s’apprête à mettre fin à ses jours, lorsqu’il découvre un cadavre échoué. Quelle n’est pas sa surprise lorsque ce dernier prend mystérieusement vie… Accompagné de son curieux nouveau compagnon, baptisé Manny, Hank embarque alors dans une aventure incroyable pour retrouver son foyer. Au fil de sa relation avec Manny, le suicidaire d’autrefois va peu à peu réaliser pourquoi la vie vaut la peine d’être vécue…

(Condor Entertainment / Condor Entertainment – le 29 mai)

Killing Gunther de Taran Killam. Avec Arnold Schwarzenegger, Cobie Smulders, Taran Killam… Des assassins décident d’être filmés pour avoir la preuve qu’ils seront ceux qui tueront Gunther, le tueur le plus redoutable de tous les temps. Mais Gunther est informé de leur plan avant qu’ils ne le sachent et fait de leur vie un enfer, transformant les chasseurs en proies dans une course folle pour rester en vie…

(Metropolitan Vidéo / Seven7 – le 31 mai)

Starving Games de Jason Friedberg et Aaron Seltzer. Avec Maiara Walsh, Cody Christian, Brant Daugherty… Dans un avenir post-apocalyptique, la jeune et jolie Kantmiss Evershot prend part aux Starving Games. A l’issue de la nouvelle édition, le gagnant pourra manger à sa faim s’il survit à l’imbécillité chronique de ses adversaires. Associée au fils du boulanger, Kantmiss est déterminée à gagner pour remporter des lots de nourriture à distribuer à sa famille. Mais alors qu’elle révèle au grand jour l’étendue de sa force et de son intelligence, les organisateurs complotent pour truquer la partie...

(Metropolitan Vidéo / Seven7 – le 31 mai)

 

 

(11/05/2018) NEWS/MANIACS TV : A l'heure du festival de Cannes !

La 71ème édition du festival de Cannes a débuté ce mardi 8 mai : le coup d'envoi d'un rendez-vous incontournable de l'industrie cinématographique auquel nous n'avons pas eu la possibilité de participer depuis 2015. On espère pouvoir se frotter de nouveau, dès l'année prochaine, aux "coulisses" cannoises qui couvent, au cœur du palais, l'un des plus grands marchés du film mondiaux. Un rendez-vous incontournable pour toutes les boites de production et de distribution qui tentent bien évidemment de vendre les droits de leur catalogue de péloches à l'international… Du film au kilo, donc, plus ou moins réussi (souvent moins d'ailleurs…) qui donne le pouls et dresse un large bilan de santé de l'industrie cinématographique mondiale. En attendant de hanter de nouveau les couloirs de l'espace Riviera nous vous proposons de revivre quelques moments cannois des précédentes éditions au travers de nos reportages que vous pouvez (re)découvrir ci-dessous. À noter la présentation de Fruitvale Station en 2013, du réalisateur Ryan Coogler qui accède cette année à la fameuse "rencontre / masterclass " officielle du festival. Une ascension fulgurante en à peine 5 ans !

A découvrir exclusivement sur Maniacs, ci-dessous ou sur la chaîne YouTube !

 

 

(09/05/2018) NEWS : Mary sort l'artillerie lourde…

De l'action à l'ancienne pour ce Proud Mary qui pioche allègrement dans la blaxploitation et ses grandes icones féminines (Les Coffy ou Foxy Brown interprétées par Pam Grier…), ou le polar 70's plus "auteurisant" (le Gloria de John Cassavetes avec Gena Rowlands). Une héroïne tueuse à gage donc, qui va tenter de sauver la vie d'un jeune garçon, lors d'une mission/contrat qui va évidemment mal tourner… C'est à Taraji P. Henson que revient la charge d'incarner l'implacable Mary : un rôle bien différent de celui qu'elle incarnait récemment dans le très réussi Les Figures de L'Ombre (vu en salle…) et qui devrait lui permettre rapidement d'élargir le spectre de ses interprétations du côté d'Hollywood… La sympathique bande annonce ci-dessous donne, en tout cas, l'envie d'en découvrir plus d'autant que son confortable budget de 14 millions de dollars nous conforte dans l'impression qualitative que nous offre ses quelques images… On notera que le film, sorti en salles aux USA, s'est pris une grosse buche au box office (à peine 20 millions de dollars de recette…) poussant le film à se contenter d'une sortie D.T.V. sur le marché international… Une contre-performance qui ne freinera pas notre envie de visionnage, à l'aise dans notre canapé ! Dvd et Blu-ray disponibles chez Sony Pictures depuis le 2 mai.

 

 

(06/05/2018) NEWS : Invasion graboid en arctique !

6ème opus pour la franchise Tremors qui nous expédie des territoires brulants du Nevada aux contrées glaciales de l'Arctique dans Tremors : A Cold Day in Hell. Un changement de décor qui ne perturbe pas la formule bien rodée du scénario avec sa menace graboid qui réagit aux mouvements du sol pour bouffer la majorité du casting. Des graboids désormais totalement mutants qui volent et migrent désormais comme n'importe quelle colonie d'oiseaux ! Un "phénomène" bien pratique pour renouveler une intrigue qui commence à s'essouffler sous le soleil suffocant du désert. Côté casting par contre pas de changement : c'est Michael Gross, toujours aussi peu charismatique, qui gère l'offensive graboid à grands coups de pétoires et autres explosifs dévastateurs, épaulé cette fois-ci par Jamie Kennedy, déjà croisée sur la franchise Scream dans le rôle de Randy Meek, et qui a tout de même violement fané ! Pour le reste, pas grand-chose à attendre d'une petite production PG13 calibrée pour ratisser large sur le marché D.T.V. : un épisode à réserver en priorité aux fans et aux nostalgiques de la franchise qui devraient faire preuve d'un peu plus d'indulgence que le spectateur non initié ! Vous pouvez découvrir ci-dessous la bande annonce du film mais également jeter (de nouveau) un œil à notre reportage sur le Lone Pine Film History Museum et son focus sur la partie du musée consacrée aux archives du film Tremors original ! Dvd et blu-ray de Tremors : A Cold Day in Hell disponibles chez Universal Pictures France dès le 15 mai.

 

 

(03/05/2018) NEWS : Sam Worthington upload son génome…

 

Plus discret depuis quelques années (nous avions tout de même frôlé l'overdose en 2009/2010 avec le trio Avatar / Terminator / Choc des Titans…) Sam Worthington tente un comeback par la petite porte avec ce Titan, un faux film d'exploration spatiale qui, en vérité, ne décollera pas du plancher terrien pour nous proposer une variation de la thématique "mutation génétique", quelque part entre La Mouche, La Mutante et Splice. Notre héros et autres collaborateurs cobayes vont donc subir des expériences destinées à modifier le génome humain pour s'adapter à un environnement plus hostile que l'atmosphère terrestre. Les conséquences sur le petit groupe de volontaires seront bien évidemment désastreuses… C'est à un novice (Lennart Ruff, seulement une poignée de courts métrages à son actif…) qu'est confiée la réalisation du film : difficile donc de juger des capacités (novatrices ou simplement fonctionnelles…) de ce dernier, même si la bande annonce, sans être particulièrement désastreuse, nous laisse un solide arrière goût de déjà vu… À vérifier sur pièce pour se forger un avis forcément plus définitif… DVD et blu-ray disponiblse chez TF1 Vidéo dès le 15 mai.

 

 

(01/05/2018) NEWS : Les D.T.V. de mai (1ère quinzaine)

…A surveiller chez les éditeurs français…

Proud Mary de Babak Najafi. Avec Taraji P. Henson, Billy Brown, Danny Glover… La vie d’une tueuse à gages bascule lorsque son chemin croise celui d’un petit garçon durant une mission qui tourne mal…

(Sony Pictures / Sony Pictures Home Entertainment – le 2 mai)

Turbo Kid de François Simard, Anouk Whissell et Yoann-Karl Whissell. Avec Munro Chambers, Laurence Leboeuf, Michael Ironside… Dans un monde parallèle où s’affrontent humains et robots, une explosion nucléaire va transformer la planète en un immense dépotoir. Le Kid, teenager orphelin, passionné par les bandes dessinées survit, échangeant de l’eau contre les objets qu’il trouve dans les ruines des Terres Désolées, et se construit des armes avec ce qui lui tombe sous la main. C’est alors que le Kid rencontre Apple, une jeune femme robot dont il tombe amoureux…

(Program Store / Arcadès – le 2 mai)

Under Control de Adam Randall. Avec Josh Bowman, Neil Maskell, William Houston… Matt forme avec Anna un couple sans histoire, comme il en existe des milliers à Londres. Mais sa vie bascule le jour où quatre hommes masqués kidnappent sa femme. Les ravisseurs confient alors à Matt un mystérieux paquet et un téléphone portable. Les règles sont simples : il a 24h pour livrer le colis en suivant les instructions du téléphone. S’il échoue, demande de l’aide ou dévie de cette mission, Anna mourra…

(Condor Entertainment / Universal Pictures Vidéo (France) – le 2 mai)

Railroad Tigers de Ding Sheng. Avec Jackie Chan, Zitao Huang, Jaycee Chan… En 1941, un travailleur de chemin de fer dirige une équipe de résistants contre l’armée Japonaise afin d’obtenir de la nourriture pour les pauvres…

(AB Vidéo / Warner Home Vidéo France – le 3 mai)

Titan de Lennart Ruff. Avec Sam Worthington, Taylor Schilling, Noah Jupe… Dans un futur proche où la terre a épuisé ses ressources, des scientifiques ont trouvé la solution : envahir l’espace. Ils mènent une opération spéciale dans laquelle ils tentent d’adapter le génome de militaires cobayes au nouvel univers jugé habitable : Titan, la lune de Saturne…

(TF1 Vidéo / Universal Pictures Vidéo (France) – le 15 mai)

Tremors : A Cold Day in Hell de Don Michael Paul. Avec Michael Gross, Jamie Kennedy, Tanya van Graan… Le fidèle aventurier Burt Grummer revient une sixième fois pour chasser du monstre en territoire hostile et glacial !

(Universal Pictures France / Universal Pictures Vidéo (France) – le 15 mai)

 

 

 

 

 

 

 

PAGE [1] [2] [3] [4]

 

 

 

 

Accueil