_______________________________________________________________________

 

(13/07/2018) NEWS : Grausam Rouge du côté de chez D'Amato

Et une virée supplémenatire du côté de Sin'Art avec la sortie du nouveau numéro de Grausam Rouge ! Pour rappel, chaque numéro de fanzine se consacre à un film et reproduit un grand nombre de photos : affiches, photos d’exploitations, etc., accompagnées d’un court texte informatif. Pour son cinquième numéro, Grausam Rouge a choisi de consacrer ses vingt pages à la poésie macabre qui suinte de Blue Holocaust, le chef d’œuvre de Joe D’Amato. Entièrement en couleurs, les photographies tirées du matériel publicitaire italien, allemand et français s’étalent fièrement le plus souvent sur des demi-pages, voire des doubles pages au format A4. Un fanzine de qualité bien évidemment indispensable aux amateurs du genre !

Pour le commander il vous suffit de suivre le guide : Grausam Rouge 5 est dès à présent disponible sur le site de Sin'Art ainsi que chez Ciel Rouge (Dijon), Les Films de la Gorgone, La Petite Boutique de Médusa et Métaluna Store (Paris). Faites chauffer les cartes bleues : en plus du plaisir infini de votre lecture vous soutiendrez du même coup la presse fanzina !

CLIQUEZ POUR COMMANDER CHEZ SIN'ART:

 

 

(08/07/2017) NEWS : Jean-Claude et Dolph en huis clos...

Malgré la sortie prochaine de Lukas sur grand écran (le 22 aôut) Jean-Claude Van Damme continue d'alimenter régulièrement les plannings de nos sorties D.T.V. : C'est, ce mois-ci, Black Water qui déboule sur nos platines Dvd/blu ray avec la participation de Dolph Lundgren au casting ! Un duo presque mythique réuni une fois de plus (Universal Soldier, Expendables…) pour distribuer mandales et coups de lattes, tout en étant enfermé à l'intérieur d'un sous-marin nucléaire… Un huis clos dont le scénario pas vraiment palpitant ne nous rassure pas quant à la qualité de cette nouvelle péloche : avec 5 millions de dollars de budget le réalisateur Pasha Patriki (une belle collection de D.T.V. à son actif…) a pourtant de quoi blinder la qualité de ses décors minimalistes et de sa photographie, à moins que le budget ne se soit engouffré dans le compte en banque de nos deux stars… À surveiller donc, avec un a priori certain (regardez la bande annonce ci-dessous…), même si l'on sait qu'on ne résistera pas longtemps à l'idée de retrouver nos deux idoles réunies à l'écran (aussi pourrave que puisse être le film !). Disponible chez Condor Entertainment depuis le 3 juillet.

 

 

(05/07/2018) NEWS : les Couleurs du Bis s'enflamme pour Alexandra !

Un peu de lecture estivale avec la parution chez Sin'Art du nouveau fanzine de Toutes les Couleurs du Bis. Pour fêter l’édition du dixième numéro, l'équipe éditoriale met en lumière l'actrice Alexandra Daddario. Si cette dernière n’est pas à proprement parler une "actrice bis" ses débuts de carrière flirte avec le cinéma de genre : elle y croise les dieux olympiens (Percy Jackson), un tueur fou (Bereavement), la tronçonneuse de Leatherface (Texas Chainsaw 3D) ou le réalisateur Joe Dante (Buryng the ex) ! À 32 ans, l'actrice ne se prend pas la tête et enchaîne les comédies romantiques et films d’action en compagnie de son ami Dwayne Johnson. Si les producteurs ne voient encore en elle qu’une simple "girl next door", et en attendant qu’on lui offre des rôles plus importants et plus diversifiés, le fanzine lui dédie ce nouveau numéro !

Toutes les Couleurs du Bis n° 10 sortira le 30 mai 2018 et sera disponible sur le site de Sin'Art ainsi que chez Metaluna Store (Paris), Ciel Rouge (Dijon), La Petite Boutique de Médusa, Cinéma Nova (Bruxelles), le Fanzinophile, Hors-Circuits (Paris), Les Films de la Gorgone, Librairie Humus (Lausanne). De la lecture parfaitement adaptée à des vacances cool et sans prise de tête : ne vous reste qu'à commander !!

CLIQUEZ POUR COMMANDER CHEZ SIN'ART:

 

 

(03/07/2018) NEWS : les D.T.V. de juillet (1ère quinzaine)

…A surveiller chez les éditeurs français…

Black Water de Pasha Patriki. Avec Jean-Claude Van Damme, Dolph Lundgren, Patrick Kilpatrick… Quand l’agent spécial Scott Wheeler se réveille, il est blessé et menotté à une chaise. Impossible pour lui de se rappeler qui sont ses geôliers ni comment il a atterri dans cette pièce. Après avoir subi un premier interrogatoire musclé, Wheeler a maintenant la certitude qu’il ne quittera jamais cet endroit vivant. Alors qu’il échafaude un plan d’évasion pour sauver sa peau, Marco, son compagnon de cellule, lui apprend qu’ils sont détenus dans un site secret et lourdement protégé : un sous-marin nucléaire en immersion à 1 500 mètres de profondeur…

(Condor Entertainment / Universal Pictures Vidéo (France) – le 3 juillet)

Deadly Cargo de Pau Freixas. Avec Adrià Collado, Unax Ugalde, Silke Klein… Cinq amis partent faire de la plongée sous-marine et découvrent le cadavre d’un homme flottant à la surface. Leur bateau ayant coulé peu après suite à une avarie. ils se retrouvent seuls au milieu de l’océan. Alors qu’ils s’apprêtent à demander de l’aide à des marins d’un navire marchand. ils sont témoins d’un horrible meurtre…

(Panoceanic Films / Arcadès – le 3 juillet)

The Devil's Candy de Sean Byrne. Avec Ethan Embry, Shiri Appleby, Pruitt Taylor Vince… Un artiste peintre et sa famille s’installent dans la maison de leurs rêves dans l’arrière-pays texan. Jesse y installe son atelier, son épouse Astrid et leur fille Zooey sont aux anges. Mais les peintures de Jesse commencent doucement à prendre une tournure très sombre et torturée. Une nuit, Ray, le fils clairement déséquilibré des anciens propriétaires maintenant décédés, apparaît sur le pas de la porte, agrippant une guitare électrique rouge, il souhaite "retourner à la maison"…

(Synergy / ESC Distribution – le 3 juillet)

La Malédiction Winchester de Michael et Peter Spierig. Avec Helen Mirren, Jason Clarke, Sarah Snook… Sarah Winchester, riche héritière de l’entreprise d’armes Winchester Rifle, construit une maison après la mort tragique de son mari et son fils. Elle croit que sa famille est maudite par les fantômes de tous ceux tués par ses armes et construit donc une maison pendant 38 ans pour y emprisonner les mauvais esprits. Eric Price, un psychiatre au passé trouble, est engagé pour déterminer si Sarah Winchester est folle, ou pas…

(TF1 Vidéo / Universal Pictures Vidéo (France) – le 3 juillet)

Mayhem de Joe Lynch. Avec Steven Yeun, Samara Weaving, Steven Brand… Injustement remercié par ses employeurs dans un cabinet d’avocats. Derek prépare son départ en ruminant sa rancœur. Au même moment. le mystérieux virus ID7 se répand. transformant chaque employé en individu deshinibé et cruel. obéissant à ses pulsions primaires… Derek va-t-il en profiter pour se venger ? il va devoir avant tout lutter pour sa survie…

(Program Store / Arcadès – le 3 juillet)

Rage de Rustam Mosafir. Avec Aleksey Faddeev, Vitaly Kravchenko, Aleksandr Kuznetsov… Alors qu’une civilisation est en train d’en remplacer une autre, l’Eurasie centrale se trouve à l’aube d’une nouvelle ère. Les quelques descendants restants sont devenus des assassins mercenaires impitoyables, surnommés "Les Loups". Lutobor, un soldat, porte un lourd fardeau. Il est impliqué dans un conflit fratricide et doit s’engager dans un périlleux périple pour sauver sa famille…

(Wild Side Video / Warner Home Vidéo France – le 4 juillet)

 

 

(26/06/2018) MANIACS TV : crazy Budapest ! (2ème partie)

Deuxième partie de notre reportage consacré à l'avant première de Budapest au ciné cité Confluence de Lyon. Jonathan Cohen fait son entrée sur scène pour rejoindre Monsieur Poulpe et Manu Payet : un trio infernal tout aussi drôle sur la scène de la salle du ciné cité que dans le film lui-même! Comme déjà expliqué ci-dessous, Budapest est une comédie au casting solide et efficace qui enchaine les séquences barjos et excessives tout en s’appuyant pourtant sur l'histoire complètement authentique des créateurs de la société d'enterrement de vie de garçon "Crazy EVG". Un scénario "réaliste" qui offre de sacrées latitudes à ses comédiens pour enchainer des séquences bien barrées et des dialogues percutants plus ou moins improvisés. Une vraie bonne comédie à découvrir, à l’image de son casting : généreux, remuant et très souvent hilarant ! Budapest en salle dès le 27 juin

 

 

(23/06/2018) NEWS : Plongée dans une énième franchise…

Open Water 3 ou comment étirer une franchise qui n'avait pourtant guère de raisons d'en devenir une… Un nouvel opus donc que ce Cage Dive, qui succède à Open Water 2: Adrift avec la constante idée de scénariser à chaque nouvel épisode un simple remake de l'original (une véritable suite étant de toute manière impossible…). Après la croisière festive qui vire rapidement à la catastrophe dans la première suite c'est cette fois une plongée dans une cage qui se transforme en cauchemar après qu'une vague géante renverse leur bateau et casse leurs amarres… La bande annonce du film n'annonce rien de bien nouveau : une caméra à fleur d'eau qui colle de près au casting et plonge parfois dans les profondeurs pour signifier de la menace imminente… Rien de mieux ou de pire que l'original ! Le réalisateur Gerald Rascionato, dont c'est le premier film, aura du coup fort à faire pour se démarquer de ses prédécesseurs tant l'originalité de la thématique a été depuis longtemps engloutie, avec les castings successifs, dans la gueule des bancs de squales ! Open Water 3 : Cage Dive disponible chez M6 Vidéo dès le 27 juin.

 

 

(20/06/2018) MANIACS TV : Crazy Budapest ! (1ere partie)

Changement de registre pour le réalisateur Xavier Gens qui bascule du cinéma de genre international (horreur / science-fiction / action avec Hitman, Frontière(s) ou l’excellent The Divide…) à la comédie 100% française avec Budapest. Un choix surprenant qui s’appuie sur l’envie du réalisateur de partager son savoir faire dans une production nettement plus déconnade qu’à l’accoutumé et de mettre ses larges aptitudes photographiques au service d’une histoire en apparence un peu plus légère… Une comédie donc, au casting solide et efficace (Manu Payet, Jonathan Cohen, Monsieur Poulpe… tous parfaitement taillés pour leur rôle), qui enchaine les séquences barjos et excessives tout en s’appuyant pourtant sur l'histoire complètement authentique des créateurs de la société d'enterrement de vie de garçon Crazy EVG (vous pouvez toujours aller jeter un œil sur leur site web : vous retrouverez les mêmes offres plus ou moins tordues que celles présentées dans le film (!)). Un scénario "réaliste" qui offre de sacrées latitudes à ses comédiens pour enchainer des séquences bien barrés et des dialogues percutants plus ou moins improvisés. On pourra reprocher au film un poil de redondance pour certaines séquences qui étirent peut-être un peu artificiellement le film (les péripéties dans la capitale de la Hongrie finissent parfois par se décalquer un peu entre-elles…) mais Budapest reste tout de même une vraie bonne comédie à l’image de son casting : généreux, remuant et très souvent hilarant ! Budapest en salle dès le 27 juin.

 

 

(18/06/2018) NEWS : Les D.T.V. de juin (2ème quinzaine)

…A surveiller chez les éditeurs français…

Les Ailes de la Victoire de Stephen Shin et Michael Parker. Avec Joseph Fiennes, Shawn Dou, Richard Sanderson… En 1941, en pleine Seconde guerre mondiale, la Grande-Bretagne demande à ses ressortissants de quitter la Chine. Liddell renvoie femme et enfants au pays mais lui reste pour servir sa cause. En 1943, il est emprisonné dans un camp tenu par les japonais. Après les J.O., Liddell devient missionaire en Chine, là où ses parents avaient vécu quelques décennis plus tôt. Il sert pendant 20 ans là-bas jusqu’à ce que les japonais envahissent le pays…

(Metropolitan Vidéo / Seven7 – le 21 juin)

Armada de Roel Reiné. Avec Charles Dance, Rutger Hauer, Barry Atsma… Nord de l’Europe, XVIIème siècle. dans sa lutte contre le royaume d’Angleterre pour le contrôle des routes commerciales, la flotte hollandaise perd son amiral lors d’une bataille épique. Au même moment, Charles II d’Angleterre fait appel au royaume de France por porter le coup de grâce. désormais isolée et en sous-nombre, la jeune république des Pays-Bas doit convaincre Michiel de Ruyter, le plus brillant et redouté stratège de son époque, de prendre tous les risques à la tête de la flotte pour empêcher la grande invasion…

(Condor Entertainment / Seven7 – le 21 juin)

The Cured de David Freyne. Avec Ellen Page, Sam Keeley, Tom Vaughan-Lawlor… Des années après que l’Europe ait été ravagée par le virus Maze qui transforme les humains en monstres cannibales, un antidote est enfin trouvé. Sean Brown est hanté par ce qu’il a fait. Alors qu’il revient vivre chez sa belle-soeur devenue veuve, la peur et la suspicion risquent de plonger de nouveau le monde dans le chaos.

(BAC Films / ESC Distribution – le 26 juin)

Elite Squad de Matthew Hope. Avec Sylvia Hoeks, William Fichtner, Elliot Cowan… Un chasseur de primes engagé dans la guerre contre le terrorisme est obligé de se rendre à Londres pour traquer un agent radié de la CIA. Cette chasse à l’homme plongera le héros dans un combat meurtrier contre son ex-ami militaire et son armée privée…

(Marco Polo Production / Sony Pictures Home Entertainment – le 27 juin)

Guardians of the Tomb de Kimble Rendall. Avec Bingbing Li, Kellan Lutz, Kelsey Grammer… La découverte accidentelle d’un empereur chinois momifié datant de 200 avant J.C. libère un cauchemar vieux de deux mille ans, un secret qui aurait dû rester enfoui…

(AB Vidéo / Warner Home Vidéo France – le 27 juin)

Open Water 3 : Cage Dive de Gerald Rascionato. Avec Joel Hogan, Josh Potthoff , Megan Peta Hill… Au large de l’Australie, trois amis en quête de sensations fortes décident de filmer leur plongée dans une cage, au milieu d’une eau infestée de grands requins blancs. Mais, quand une vague géante renverse leur bateau et casse leurs amarres, ils se retrouvent isolés en plein océan alors que la nuit tombe et que les secours ne pourront être sur place avant l’aube…

(M6 Vidéo / Warner Home Vidéo France – le 27 juin)

 

 

(12/06/2018) NEWS : Columbus part à la chasse…

Le planning D.T.V. "de luxe" se dote d’une nouvelle adaptation de comics avec la sortie de Chasseuse de Géants (I Kill Giants en VO chez Image Comics / 2008). Déjà présenté au festival de Géradmer et Toronto ce projet international indépendant plutôt ambitieux (Belgo-Britannico-Américano-Chinois…) semble avoir eu quelques difficultés à réunir l’intégralité de son financement (le projet, suite à des désistements d’investisseurs, est interrompu à deux reprises…) et réduit au final à 13 modestes millions de dollars (une goutte d’eau face à un blockbuster…). Des obstacles qui ont dû pousser son réalisateur Anders Walter (oscar du court métrage et qui réalise, avec Chasseuse… son premier long) à jouer de patience et d’optimisme pour porter le projet à terme… Le film offre également l’opportunité de retrouver Chris Columbus au scénario (le roi des prod’ teen 80’s de chez Amblin : scénariste des Goonies, de Gremlins, du Secret de la Pyramide…. Mais également, et plus récemment, réalisateur des deux premiers Harry Potter…) : une référence prestigieuse qui lui permet d’ailleurs de prendre plus ou moins le "contrôle" de ce tournage avec le final cut du montage qui lui a été réservé… La bande annonce ci-dessous offre en tout cas son lot d’images impressionnantes, à la photographie soignée et au FX apparemment réussis. Reste enfin à déterminer le public du film : faut-il avoir moins de 10 ans pour apprécier le spectacle ou peut-on se laisser porter par le film, avec notre regard d’adulte, sans risque d’essoufflement ? À déterminer dès le 6 juin chez l’éditeur Lonesome Bear…

 

 

(09/06/2018) NEWS : Un motel pour Nicolas Cage…

Nicolas Cage continue d’enchainer les tournages avec une régularité et un empressement sidérant : déjà 5 projets plus ou moins finalisés pour cette année 2018 et pas moins de 5 films en 2017 dont The Watcher (Looking Glass en V .O.) qui déboule la semaine prochaine dans nos linéaires D.T.V. Cage endosse le rôle d’un père de famille endeuillé qui décide de changer de vie en rachetant un hôtel. Les évènements vont évidemment déraper avec cette étrange chambre dix équipée d’un miroir sans teint… Manipulations et suspens au programme de ce film dont l’ambiance nous rappelle le Motel (Vacancy 2007) de Nimrod Antal (même si l’intrigue, différente, louchait du côté du survival horrifique…). On craint toujours un peu les projets dans lesquels fonce tête baissée un Cage beaucoup trop boulimique de péloche mais on compte sur le réalisateur Tim Hunter pour relever un peu le niveau : sans nouvelles de lui depuis 14 ans ce dernier a pourtant à son actif quelques belles références tout à fait honorables (et dans des styles très différents…) comme le perturbant et glauque Fleuve de la Mort (1986), le touchant et humaniste Saint de Manhattan (1989 avec Matt Dillon et Danny Glover…), ou le sombre polar Le Maitre du Jeu (1997). Un réalisateur plutôt éclectique et talentueux qui mérite donc que l’on s’attarde sur son nouveau film en essayant de faire abstraction de l’étiquette péjorative du "D.T.V. Nicolas Cage du mois" ! À découvrir chez Marco Polo production dès le 13 juin…

 

 

(06/06/2018) MANIACS TV  : Tournages cultes / Hitcher

C’est en Californie, dans le désert de Mojave, que l’on peut dénicher Amboy, une minuscule ville fantôme dépeuplée suite au contournement de la route 66 par les interstate highway et dont il ne reste aujourd’hui que quelques rudimentaires maisons, un bureau de poste (encore en activité ?) et les vestiges du Roy’s motel café dont la station service a rouvert il y a quelques années. Une ambiance crépusculaire / post-atomique que n’ont pas manqué d’exploiter les cinéastes comme dans Kalifornia (Dominic Sena /1993) ou Hitcher de Robert Harmon (1986). C’est justement une séquence de ce dernier que nous vous proposons de (re)découvrir aujourd’hui. Le Roy’s est à l’époque encore totalement opérationnel (hôtel/café) et offre un refuge bien temporaire à un jeune C. Thomas Howell traqué par un psychopathe tueur incarné par Rutger Hauer. Un face à face, donc, à l’intérieur du restaurant qui va pousser le personnage de Howell a prendre de nouveau la fuite grâce à un bus à l’arrêt dans la station. Nous n’avions pas du tout prévu de tourner au Roy’s pour illustrer Hitcher, c’est pourquoi nos images restent très sommaires et très peu précises vis-à-vis de celles du film mais elles permettent au moins de retrouver la sensation d’isolement et l’atmosphère de désolation oppressante que communique le film. Les premières images proposent de découvrir succinctement la réception de l’hôtel qui a été conservée à l’identique de sa déco 70’s et les autres images de vues "intérieures" de bâtiments sont celles des chambres de l’hôtel aujourd’hui abandonné… Une vidéo à découvrir ci-dessous mais également dans le dossier / chroniques "les lieux de tournages cultes" (ci-dessus) ou tout simplement sur la Maniacs web TV de YouTube. Bon visionnage !

LIRE LE DOSSIER

 

 

(02/06/2018) NEWS : Les D.T.V. de juin (1ère quinzaine)

…A surveiller chez les éditeurs français…

Bullet Head de Paul Solet. Avec Adrien Brody, Antonio Banderas, John Malkovich… Trois criminels, poursuivis par la police, trouvent refuge dans un entrepôt abandonné. Ils découvrent rapidement que l’endroit est utilisé pour des combats de chiens particulièrement sanglants et qu’ils ne sont pas seuls…

(AB Vidéo / Warner Home Vidéo France – le 6 juin)

Chasseuse de Géants de Anders Walter. Avec Zoe Saldana, Imogen Poots, Jennifer Ehle… Barbara est une adolescente solitaire différente des autres, et en conflit permanent avec son entourage. Ses journées au collège sont rythmées par les allers-retours entre le bureau du proviseur et la psychologue. Aux sources de l’inquiétude des adultes qui veillent sur elle, il y a son obsession pour les Géants, des créatures fantastiques venues d’un autre monde pour semer le chaos. Armée de son marteau légendaire, Barbara s’embarque dans un combat épique pour les empêcher d’envahir le monde…

(Lonesome Bear / Warner Home Vidéo France – le 6 juin)

Double Face de Jan Verheyen. Avec Koen De Bouw, Werner De Smedt, Marcel Hensema… A Anvers, deux policiers enquêtent sur une série de meurtres de jeunes femmes. Lorsque l’un d’eux tombe sous le charme d’une survivante, leur amitié est mise à mal…

(Koba Films / Fox Pathé Europa – le 13 juin)

The Watcher de Tim Hunter. Avec Nicolas Cage, Robin Tunney, Marc Blucas… Après avoir tragiquement perdu leur fillette, Ray et Maggie achètent un motel au milieu de nulle part pour démarrer une nouvelle vie. Alors qu’ils viennent de s’installer, Ray découvre un miroir caché, à travers lequel il peut épier les occupants de la chambre 10. Fasciné par le spectacle qui y est donné, ses activités voyeuristes nocturnes tournent à l’obsession lorsqu’une cliente est retrouvée morte. Un jeu vicieux et dangereux s’installe alors…

(Marco Polo Production / Sony Pictures Home Entertainment – le 13 juin)

 

 

(29/05/2018) NEWS/MANIACS TV : Bloody Week-end : 9ème édition !

C'est du 1er au 3 juin que se tiendra la 9ème édition du Bloody Week-end : le festival international du film fantastique d'Audincourt continue sa progression ascendante pour nous proposer chaque année une programmation toujours plus riche et prestigieuse. Cette année encore Loïc Bugnon, fondateur et directeur artistique du festival, parvient à nous bluffer en nous proposant un "casting" de premier choix avec la présence du réalisateur Marcus Nispel (Massacre à la Tronçonneuse 2003, Pathfinder, Vendredi 13 2009…) en tant que président, secondé par son jury composé des réalisateurs Jeff Lieberman (La Nuit des Vers Géants, Le Rayon Bleu, Survivance…) et Pascal Laugier (Martyrs, Ghostland…), du maquilleur Robert Kurtzman (Evil Dead 2 & 3, Freddy 3, Predator, Tremors…), de l'acteur Fred Williamson (Black Caesar, Vigilante, Les Nouveaux Barbares, Une Nuit En Enfer…) et du rédacteur en chef de L'Écran Fantastique Alain Schlockoff. Côté programmation vous aurez bien évidemment droit à des conférences, la compétition des courts métrages, quelques avant-premières et toute une collection d'animations que vous pourrez retrouver au sympathique village fantastique. 3 jours incontournables donc, à savourer dans une ambiance plutôt très conviviale ! Vous pouvez retrouver ci-dessous la présentation du jury de l'édition 2017 : un tournage un peu à la ramasse (c'est-à-dire avec un antique téléphone portable) par la Maniacs team car nous n'avions pas du tout prévu notre venue ! On regrette d'autant plus de ne pas pouvoir nous y rendre cette année. Des images à découvrir ci-dessous, sur la Maniacs Web Tv ou dans le dossier consacré au festival !

LIRE LE DOSSIER

 

 

(24/05/2018) NEWS : La chute du géant Autrichien…

La chute des icones continue avec la sortie d'un Schwarzenegger en D.T.V. ! Même si l'argumentation de tête d'affiche est plus moins mensongère (Schwarzy n'apparait que dans la dernière partie du film…) ce Killing Hunter confirme toute de même la vraie perte de vitesse d'un acteur en quête d'identité artistique. C'est donc vers la comédie d'action lourdingue qu'Arnold décide de se tourner, en interprétant, dans ce film, un tueur à gage talentueux dont le reste de la profession souhaite se débarrasser. Scénarisé à la manière d'un documentaire (le casting s'adresse à la caméra) le film, si l'on s'en tient à sa bande annonce, semble ne pas s'encombrer de beaucoup de subtilité en enchainant situations et humour lourdingues avec un manque de rythme qui, sur seulement 2 minutes de trailer, fait peine à voir… Un bilan provisoire pas franchement brillant et un 1er film pour son réalisateur qui a intérêt à souffler sur les cendres de la popularité de Schwarzy pour espérer ne pas flinguer sa carrière dès le galop d'essai… Disponible dès le 31 mai en dvd/blu-ray !

 

 

(21/05/2018) MANIACS TV : Gérardmer 2009, Présentation de Morse

L'exploration des archives vidéo de Maniacs continue avec un nouveau passage du côté de l'édition 2009 du festival de Gérardmer. C'est vers la Suède et son climat glacial que nous mène notre avant-première, ce vendredi 30 janvier, avec la présentation de Morse en présence de son réalisateur Tomas Alfredson. Un film qui a raflé le grand prix et le prix de la critique cette année à Gérardmer, pour connaitre par la suite un vrai succès critique. La rencontre touchante entre les jeunes Oskar et Eli (seulement en apparence dans son cas) va très rapidement faire l'objet d'un remake (en 2010) produit par Hammer Film, avec Chloë Grace Moretz et Elias Koteas : un clonage sans intérêt grand tant la réalisation de Matt Reeves (Cloverfield) se contente d'un simple copier-coller de l'original avec un vrai déficit "d'ambiance" et d'émotion. C'est donc vers l'original qu'il est bien évidemment préférable de se tourner et qu'il n'est pas trop tard de découvrir tant son atmosphère reste aujourd'hui encore assez unique (dvd et blu-ray disponibles chez Metropolitan Video). La présentation de Morse à découvrir ci-dessous ou directement sur la WEBTV Youtube de Maniacs. (Abonnez-vous !)

LIRE LE DOSSIER

 

 

 

 

 

 

 

PAGE [1] [2] [3] [4]

 

 

 

 

Accueil