_______________________________________________________________________

 

Bastard Medicine In Paris Town

 

Le film : 10/20

  • France - 2009
  • Budget -
  • Production -
  • Réalisation : Jordan Kazinetz
  • Avec Gauthier Monfor, Pauline Thomas, Romain Saget …

Steve et Dave s’apprêtent à tester des médicaments expérimentaux pour un obscur labo pharmaceutique. Malheureusement pour les deux apprentis patients les effets secondaires les transforment en Psycho killers baveux. Face à ce carnage sanglant, deux de leurs amis décident de réagir et d’interrompre au plus vite le duo de tueurs sanguinaires…

Attention, Sin‘art nous livre avec ce dvd une sacrée tranche de vidéo barrée. Au point que Bastard Médicine in Paris Town, dynamite tout ce que l’on a pu voir jusqu’à présent en terme de court métrage fauché ! Le métrage peine même à décrocher la simple étiquette de cinéma Z (Richard J. Thomson, à côté c’est presque du Cécil B. Demille…) tant le montage, le cadrage et l’interprétation reflète l’amateurisme le plus total. Inutile donc d’essayer de comparer cette bobine à n’importe quel autre nanar de la planète DTV : cette production sans budget ne concourt évidemment pas dans la même catégorie. Ce constat établi, on peut tout de même prendre un vrai plaisir à se mater ce Bastard, visiblement tourné pour le simple délire/plaisir, dans une bonne humeur communicative, avec un casting constitué de potes (y a qu’à les voir tenter de garder leur inébranlable sérieux sans se marrer comme des baleines…), une bande originale maison bien trash et du concentré de tomate en guise d’effets gores. Une expérience vidéo surréaliste mais en définitive plutôt inédite, qui mérite donc le coup d’œil !

 

 

Le DVD : 13/20

  • Editeur et distributeur: Sin’art
  • DVD5
  • Format image : Ratio cinéma : 1.33, ratio vidéo : 4/3
  • Format audio : français stéréo
  • Sous titres : Sans

Inutile d’essayer de juger du rendu vidéo de ce dvd puisque l’image issue, à priori, d’un simple caméscope numérique n’a bien sûr pas été étalonnée. Un aspect technique sans importance pour ce court métrage qui affiche tout de même un transfert dvd sans soucis d’encodage. L’image vaut ce qu’elle vaut mais elle ne pixellise pas ! Concernant l’audio, la prise de son direct n’est évidemment pas au top mais les dialogues restent clairs et audibles : l’essentiel est donc préservé !

Reste la section bonus, bien foutue, qui nous permet de visionner un making-of constitué principalement de prises foireuses (il y en a un paquet…), le clip du groupe de la B.O en répète et la bande annonce. Si on ajoute à ces compléments quelques bio/filmo nawak on obtient un dvd à l’interactivité très complète !

Nicolas C. 

 

 

 

 

 

 

bastard medicine