_______________________________________________________________________

 

Blood Dolls

 

Le film : 15/20

  • USA – 1999
  • Budget –
  • Production : Full Moon Pictures
  • Réalisation : Charles Band
  • Avec Jack Maturin, Debra Mayer, William Paul Burns…

Virgil, excentrique homme d’affaires à tête de Playmobil décide de se venger des financiers responsables de sa ruine. Mais sa quête vengeresse va buter sur Moira Yulin, une femme fatale, manipulatrice et prête à tout...

Blood Dolls marque l’apogée du monde fou de Charles Band avant de voir Full Moon sombrer progressivement dans la redite et les pingreries budgétaires. C’est donc à un véritable festival d’inventivité décalée que nous convie le réalisateur en mélangeant poupées tueuses (collègues de la série des Puppet Master), groupe sexy de rock féminin en cage, torture S.M et domination fétichiste, clown amorphe et nain hystérique ! Un immense foutraque de références qui ne sombre jamais dans le ridicule ou l’ennui, grâce à une histoire assez futée pour ne pas se prendre au sérieux et à un réjouissant casting qui n’hésite pas à en faire des caisses (pour mieux servir le film : c’est assez rare pour être signaler !). Une vraie comédie horrifique donc, dont la sauce prend miraculeusement tout au long des 80 minutes du film sans jamais lasser (les péloches à venir d’une soixantaine de minutes seront infiniment plus dure à digérer…). L’occasion enfin de croiser l’excellente et sexy Debra Mayer, actrice fidèle au réalisateur, que l’on retrouve dans la plupart des productions de la firme. Un classique du D.T.V 90’s !

Bloods Dolls atteint donc haut la main son statut de film culte bis au travers de ses délires visuels. Testez-le, vous allez adorer ou… détester. Pas de demi-mesure chez Full Moon !

 

 

Le DVD : 09/20

  • Editeur : Elephant Films
  • Distributeur : Warner Home Video France
  • DVD-9
  • Format image : Ratio cinéma : 1.33, ratio vidéo : 4/3
  • Format audio : Dolby Digital : Français 5.1, Anglais 5.1
  • Sous titres : aucun

Un master 4/3 à la copie sans défaut particulier qui ne bénéficie malheureusement pas d’un encodage de qualité : peut-être que l’image était passable au début des années 2000 en matière de compression numérique mais 10 ans plus tard on a tout de même la désagréable impression d’être en présence d’un DIVX de première génération. C’est dire…

Côté son le dvd bénéficie de deux pistes son V.F et V.O. dans un 5.1 trafiqué qui s’apparente une fois de plus à une stéréo élargie : une constante chez l’éditeur pour l’édition des ses premiers dvd…

 Quelques featurettes et scènes coupées en guise de bonus : des suppléments bienvenus qui ne bénéficient malheureusement pas de sous-titres français ! Difficile à suivre bien évidemment si vous ne pipez mot à la langue de Shakespeare…

Nicolas C.

 

 

 

 

 

 

blood dolls