_______________________________________________________________________

 

Camp blood

 

Le film : 12/20

  • USA - 1999
  • Budget – (certainement que dalle…)
  • Production : Sterling Entertainment
  • Réalisation : Brad Sykes
  • Avec Jennifer Ritchkoff, Michael Taylor, Tim Young…

Cinq campeurs qui n’ont jamais allumé la moindre télévision pour mater un slasher s’installent en pleine forêt dans un ancien camp de vacances. Ils ignorent que ce territoire est le terrain de chasse d’un terrible déséquilibré au visage de clown qui règle ses états d’âme à grands coups de machette dans la tronche…

Avant Death Factory, déjà pas la moitié d’un nanar foireux, Sykes se faisait déjà la main sur un slasher fauché, évidemment calqué sur notre bon vieux Vendredi 13. Le résultat dépasse au final toutes nos espérances puisque Camp blood a certainement été tourné sans le moindre budget ! Avec un casting technique d’au moins quatre personnes, le film ressemble à un projet de fin d’études dégénéré, qui aurait tourné à la déconnade entre potes. Pour le diplôme, c’est compromis. Brad se contente donc de filmer quelques arbres et une paire de nibards en y ajoutant de rares effets gores achetés à la boutique « souvenirs » du musée Tom Savini. Du pas grand-chose avec presque rien, voilà une nouvelle démarche artistique qui mérite d’être saluée.

Reste que Camp Blood, assume parfaitement, à l’écran, son étiquette crève-la-faim, et n’affiche aucune autre prétention que d’user des poncifs du Slasher Movie mal thuné. Un détour, en définitive, obligatoire pour tous les fans de série z.

 

 

Le DVD : 12/20

  • Editeur : Antartic
  • Distributeur: Fravidis
  • DVD5
  • Format image : Ratio cinéma : 1.33, ratio vidéo : 4/3
  • Format audio : français stéréo
  • Sous titres : aucun

Le dvd conserve son format vidéo original 4/3 et délivre une image tout à fait correcte pour un tournage vidéo. Dans le genre on a déjà vu bien pire… Côté son c’est une fois de plus l’impasse sur la V.O. : une absence évidemment préjudiciable tant le doublage s’avère absolument catastrophique et tire encore un peu plus vers le bas l’amateurisme du projet. Un choix éditorial malheureusement trop souvent systématique au sein des dvd à petit prix…

Côté bonus c’est également le néant mais on s’attendait pas, de toute façon, à une interactivité digne d’un gros blockbuster…

Nicolas C.

 

 

 

 

camp blood