_______________________________________________________________________

 

Marché du film / Return to Nuke 'Em High Volume 1 de Lloyd Kaufman

 

 

Troma est de retour sur la Croisette ! Après une belle poignée d’années d’absence du marché du film (plus d’argent et production en berne depuis Father’s Day) la bande à Lloyd Kaufman, toujours aussi fauchée mais appuyée désormais par Starz et Anchor Bay Entertainment pour sa distribution aux USA, fait un retour remarqué dans les rues cannoises : le mot d’ordre est "Troma occupe Cannes" avec défilé, manifestations, mariage gay (!) et tournage d’un documentaire, Occupy Cannes justement, sur les coulisses du cinéma indépendant face à la domination des majors. À voir la popularité du stand Troma au sous-sol du marché du film et la queue impressionnante devant le cinéma des Arcades pour la projection "marché du film" en avant première mondiale du Return to Nuke ‘Em High Volume 1 (il y en aura officiellement une autre), on se dit que la firme de Lloyd Kaufman n’a assurément pas fini de nous imposer son style unique de comédie/gore/prout. Chez Maniacs on est évidemment très fan de la boite du Toxic Avenger (notre première interview pour le N°1 du fanzine Maniacs version papier était d’ailleurs consacrée à Troma France), il nous paraissait donc logique d’aller à la rencontre de Lloyd et de le confronter à notre premier petit questionnaire 100% Maniacs. Interview express avec l’administrateur de Tromaville !

 

 

Rencontre avec Lloyd Kaufman :

Le questionnaire Maniacs !

 

Actualisation du 15/01/2020 : Les images de cette vidéo sont un peu chaotiques mais elles n’avaient, à l’époque du tournage, pas vocation à apparaitre sous forme de reportage vidéo : il s’agissait d’un simple support pour la retranscription de l'interview au format écrit (sur cette page même du site). Il nous a paru tout de même intéressant, quelques six années plus tard, de vous les livrer sous leur format d’origine avec leurs défauts de prise de vue. Donc acte :

Propos recueillis le 17 mai 2013 au Marché du Film du Festival de Cannes par Nicolas C. pour Maniacs.fr (Merci à Lloyd Kaufman de nous avoir accordé un peu de son temps parmi son planning qu’on imagine déjà bien chargé !)

 

 

 

Concernant le film lui-même Nous n’avons pu visionner qu’une poignée de minutes du film, faute de n’avoir pu bloquer notre TGV en gare de Cannes (il faudra soit une armée, soit une accréditation diablement plus importante que la nôtre pour se permettre ce genre de caprice…). L’ambiance en préambule de séance était bien évidemment festive et bordélique, avec la présence de toute l’équipe du film motivée par un Lloyd Kaufman toujours aussi roublard en matière de promo poilante et trash sans jamais pourtant perdre le sens des affaires ! Suite à nos quarante minutes de projo, on peut tout de même s’avancer un peu et dire que ce nouvel opus, s’il ne table pas sur l’originalité, ne nous trompe jamais sur la marchandise et nous balance dès les premières minutes quelques excellentes scènes gore suivies d’une bonne dose de nichons, d’orgasmes, de vomi et de prouts. On a eu peur mais nous voilà bien rassuré : nous sommes sans aucun doute de retour à Tromaville avec son mauvais gout assumé, son casting de tronches tordues et ses excès sanglants bien craspecs ! À noter enfin l’apparition de synthèses pour parfaire les FX. Comme pour la plupart des D.T.V à budgets réduits on reste un peu dubitatif face à la mocheté générale des rendus qui gâche les excellents maquillages du film. On espère juste qu’à l’avenir l’esprit artisanal / amateur de Troma ne se laissera pas vampiriser par l’abus de viscères informatiques bon marché…

Nicolas C.

 

 

[PAGE1] [PAGE2] [PAGE3] [PAGE4] [PAGE5]

 

 

cannes 2013 02