_______________________________________________________________________

 

Dead Heads

 

Le film : 12/20

  • USA - 2011
  • Budget –
  • Production: FroBo Films.
  • Réalisation : Brett Pierce, Drew T. Pierce
  • Avec Michael McKiddy, Ross Kidder, Markus Taylor…

Mike et Brent se réveillent pas tout à fait en vie, pas tout à fait morts au beau milieu d’une épidémie de zombies. Après avoir découvert une bague de fiançailles dans sa poche de manteau, Mike enrôle son nouveau pote Brent dans une quête à la recherche de son amour perdu…

Zombie Comédie ! Nouveau genre à la mode depuis l’incontournable Shawn Of The Dead, ce Dead Heads débarque et prétend se comparer au chef de file. Mérite t’il cette flatteuse réputation ? Pas tout à fait… Correctement réalisé le film a au moins le mérite de ne pas ressembler à un D.T.V. fauché de chez Cinétel : « l’emballage » est soigné, l’interprétation convaincante et certaines séquences s’avèrent parfois drôles et touchantes (les retrouvailles dansantes du Prom Night, les différentes confrontations avec les chasseurs de zombies…). Des caractéristiques artistiques plutôt convaincantes donc. Le talon d’Achille de ce Dead Heads se situe plutôt du côté de son écriture parfois approximative : beaucoup d’éléments de scénario restent sans réponse (comment Mike s’est-il retrouvé cobaye d’une pseudo expérience scientifique ? quel est ce projet ? d’où viennent les zombies ?), les personnages manquent singulièrement d’épaisseur (qui est vraiment Tomas, le chasseur black dont on ne comprend pas vraiment les motivations et les raisons de ses brusques changement de décisions ? quel est vraiment le rôle du père de Ellie ?) et l’ensemble sombre trop souvent dans d’énormes carences pour se rabattre avec facilité dans le registre de l’humour lourdingue et de la romance pompeuse. Le film ressemble donc à une enfilade de séquences plus ou moins réussies, tandis que le reste de l’intrigue, faute d’empathie pour les personnages, tourne malheureusement un peu à vide. On peut bien évidemment relativiser cette petite déception : la péloche se laisse tout de même agréablement visionner sans ennui mais on ne peut tout de même pas s’empêcher de penser au potentiel de l’intrigue sur sa globalité, si cette dernière avait eu droit à une écriture plus rigoureuse.

En l’état Dead Heads est une petite comédie horrifique un peu bancale, parfois efficace et réussie, parfois naïve et lourdingue. Une petite déception pour un film que l’on aurait au moins aimé pouvoir comparer au très sympathique Jack Brooks. Il n’y parvient malheureusement jamais vraiment…

 

 

Le Blu-Ray : 16/20

  • Editeur : Emylia
  • Distributeur : Aventi Distribution
  • BD-50
  • Format image : Ratio cinéma : 1.78, ratio vidéo : 16/9, Compression vidéo : AVC, 1080p
  • Format audio : DTS-HD High Résolution Audio : Français 7.1, Anglais 7.1
  • Sous titres : Français

Le blu-ray bénéficie, une fois de plus, du savoir faire d’Emylia en matière d’encodage haute définition. L’image est de toute beauté avec un piqué au top et des contrastes d’une très belle profondeur. Le grain de l’image parfaitement géré confère à l’ensemble un aspect argentique du plus bel effet qui accentue le cachet de l’image. Des caractéristiques techniques au top !

Même constat côté son avec une excellente dynamique en V.O. comme en V.F. ! Pas de quoi faire exploser vos surrounds mais la spatialisation du son s’opère avec une belle efficacité tout au long du film. On vous conseille enfin la V.O. avec des dialogues beaucoup plus naturels et moins poussifs. Comme d’hab ‘ quoi !

On regrettera enfin l’absence total de bonus hormis un diaporama et quelques filmographies sans grand intérêt…

Nicolas C.

 

 

 

 

 

dead heads