_______________________________________________________________________

 

Deep Freeze

 

Le film : 06/20

  • USA - 2003
  • Budget –
  • Production: Regent Entertainment
  • Réalisation: John Carl Buechler
  • Avec Götz Otto, Allen Lee Haff, Alexandra Kamp-Groeneveld…

Une bande de teens déguisés en scientifiques débarque dans une station polaire et se retrouve rapidement plongée dans de sacrées emmerdes à base de monstre bien naze en images de synthèses foireuses...

Après s’être fait la main sur quelques films 80’s tout à fait sympathiques (Troll, Vendredi 13 : Un Nouveau Défi, Ghoulies 3), John Carl Buechler aborde une nouvelle carrière de réalisateur à la fin des années 90, après s’être consacré à sa carrière de maquilleur pendant près de 10 ans. Un second souffle qui ressemble à une erreur de casting pour ce Deep Freeze, gros nanar bien naze difficilement défendable. Produit par Regent, ce «Creature Features» ne se distingue pas du reste de leur catalogue, à de rares exceptions, uniformément naze. A moins d’organiser une soirée déconnade entre potes, vous risquez de pioncer méchamment devant votre téloche : Dialogues interminables dans des couloirs qui ne le sont pas moins… décors minimalistes qui donnent un nouveau sens à la notion de vide… monstre minable affiché en toute dernière séquence pour éviter aux spectateurs de se foutre un peu trop tôt de sa gueule… et une grosse palette d’acteurs bien nazes, dont le magnifique Goetz Otto, qui ne se remet visiblement pas d’avoir croisé les effluves de Beowulf et Ma femme s’appelle Maurice. C’est sûr ça doit être très dur à vivre.

Dans la lignée de « The Thing » indique la jaquette : faudrait l’envoyer à Carpenter pour qu’il puisse se bidonner un bon coup… si vous le dégottez en cash-machin, ne pariez pas plus d’un euro sur ce dvd parfaitement dispensable.

 

 

Le DVD : 12/20

  • Editeur : Elephant films
  • Distributeur : Seven7
  • DVD-5
  • Format image : Ratio cinéma : 1.33, ratio vidéo : 4/3
  • Format audio : Dolby digital : Français 5.1, Anglais stéréo
  • Sous titres : Français

Les premiers dvd édités par Elephant étaient toujours très mal encodés, et nous offraient une permanente nuée de pixels inesthétiques. On note pour ce titre un léger mieux concernant l’image qui souffre moins de ce défaut. Le film se laisse visionner dans de bonnes conditions, sans excès de bruit vidéo, avec un master exempt de défaut majeur. Dommage dans ces conditions que le film soit aussi nul…

Une piste 5.1 française bidon, soit une stéréo trafiquée n’importe comment. Le doublage est, de toute façon, tellement mauvais que l’on passe la main pour se rabattre sans hésitation sur la V.O. et ses sous-titres français (encore un nouvel effort de la part de Elephant…). Une simple stéréo sans grande dynamique dont on se contentera pourtant aisément !

Bandes annonces et filmographies en guise de bonus, soit pas grand chose à se mettre sous la dent…

 NICOLAS C.

 

 

 

deep freeze