_______________________________________________________________________

 

Destruction totale

(Deep Core)

 

Le film : 12/20

  • USA - 2000
  • Budget –
  • Production – Unified Film Organization
  • Réalisation : Rodney McDonald
  • Avec Graig Sheffer, Bruce McGill, James Russo

La planète est la proie de cataclysmes incontrôlables qui menacent notre civilisation de destruction. Pour tenter de sauver notre bonne vieille terre une équipe de scientifiques décide d’aller faire péter une bombe nucléaire au centre de la terre…

Le pitch vous rappelle quelque chose ? Bravo à vous si vous pensez à Fusion, un gros blockbuster Paramount avec Aaron Eckhart et Hilary Swank, au scénario furieusement identique. Seulement, dans le cas présent, il ne s’agit que du scénario d’une petite prod’ made in U.F.O réalisée près de deux ans avant le bulldozer hollywoodien ! La ressemblance est évidemment troublante. De là à déduire qu’un grand studio aurait ouvertement pillé les idées d’un simple DTV, il n’y a qu’un pas à franchir. Comme quoi, le copier-coller marche dans les deux sens !

La coïncidence nous conforte en tout cas dans l’idée que U.F.O possède très souvent d’excellentes idées de films catastrophes, à défaut de budgets pharaoniques. Il est d’ailleurs marrant donc de comparer les deux films : Même si l’avantage revient bien évidemment au film friqué de Jon Amiel, Destruction Totale se démène pour tenter de camoufler son modeste budget. La planète menace de nous péter très rapidement à la tronche, une bande de scientifiques bidons est donc balancée dans une foreuse en CGI pour faire un tour au centre de la terre. L’action du film s’installe malheureusement trop durablement à l’intérieur du véhicule de pilotage et malgré tous les efforts pour concurrencer le potentiel des majors (chaque centime claqué se voit bien évidemment à l’écran) le film manque souvent, malgré quelques efforts, de grandes séquences spectaculaires qui auraient dû relever cette production à un niveau très supérieur. Une petite déception donc, si l’on considère l’énorme capacité de UFO à produire des images numériques d’excellente qualité mais un échec relatif si on le compare à n’importe quel autre disaster movie bien naze de chez Régent ou Nu Image !

Destruction Totale reste dans tout les cas suffisamment attractif et efficace pour ne pas se taper la dèche à une soirée pote/pizza/direct to vidéo. L’honneur est sauf. Merci U.F.O.

 

 

Le DVD : 11/20

  • Editeur et Distributeur: F.I.P
  • DVD5
  • Format image : Ratio cinéma : 1.85, ratio vidéo : 4/3
  • Format audio : français stéréo
  • Sous titres : Sans

Les défauts et les qualités habituelles des U.F.O édités par F.I.P. ! La copie est au format respecté, sans souci de master, avec une colorimétrie et des contrastes assez poussés qui donne un peu d’ampleur à l’image. L’absence de 16/9 vous obligera par contre à zoomer votre image pour obtenir un plein écran et perdre du coup, énormément de qualité en terme de définition et de piqué d’image. Le résultat reste cependant acceptable.

Côté son c’est V.F. stéréo. Pas de quoi mettre à l’épreuve les capacités de votre home cinéma mais l’ensemble reste assez clair pour ne pas vous gâcher le reste du spectacle. Côté bonus nous avons également droit aux habituelles bandes annonces U.F.O. et à la petite featurette promo des CGI fabriquée maison.

NICOLAS C.

 

 

 

destruction totale