_______________________________________________________________________

 

Ennemis Jurés

(Coriolanus)

 

Le film : 11/20

  • Royaume-Uni - 2011
  • Budget : -
  • Production: Hermetof Pictures
  • Réalisation : Ralph Fiennes
  • Avec Ralph Fiennes, Gerard Butler, Vanessa Redgrave …

Un héros de Rome perd les élections locales et part en exil. Il demande l’aide de l’un de ses pires ennemis pour retourner à la ville et se venger…

Premier film en tant que réalisateur de Ralph Fiennes Ennemis Jurés joue la carte de l’ambition en adaptant une pièce de William Shakespeare tout en conservant une grande partie des dialogues originaux et des évènements mais en les transposant à notre époque ! Un pari risqué qui ne s’avère, pour notre part, pas vraiment payant tant l’écart entre la mise en scène résolument moderne et les dialogues d’un autre siècle ne s’accorde que rarement et parasite notre implication au cœur de l’intrigue. Le visionnage s’annonce donc périlleux et on a bien souvent l’impression d’assister (dans les moments plus intimes) à du plus simple théâtre filmé. Un parti pris narratif dommageable car Fiennes s’avère pourtant plutôt adroit derrière la caméra (l’introduction guerrière est réellement impressionnant),et sait soigner son cadre et donner de l’ampleur à ses images : à aucun moment nous n’avons même eu le sentiment de nous visionner un direct-to-video de luxe mais une vraie péloche de cinéma ! Réussite également concernant le casting impeccable : de Butler à Redgrave, en passant par Brian Cox et Jessica Chastaing, c’est une distribution quatre étoiles qui nous est offerte ici même si on peut regretter que le jeu parfois outré de l’ensemble des protagonistes (Fiennes en tête) n’accentue d’avantage les particularités narratives des tirades de la pièce originale. Une option de mise en scène que nous avons vraiment du mal à assimiler. Il faudra donc faire abstraction des dialogues si vous voulez profiter du spectacle mais également vous mettre en tête que le film n’est absolument pas un film d’action (la bande annonce joue un peu sur cette ambiguïté…) hormis l’introduction et le final, Ennemis Jurés est évidemment un drame où amour, pouvoir et trahison emportent la plus grande partie des scènes du scénario.

Beaucoup de dialogues donc, trop pour nous qui attendions peut-être un peu plus de simplicité et d’efficacité de cette réalisation : dans sa forme actuelle nous avons plutôt affaire à une sorte de pellicule hybride un peu expérimentale qui se cherche sans jamais vraiment se trouver. Si vous êtes curieux et ouvert à des horizons cinématographiques originaux et différents on ne saurait que trop vous conseiller de découvrir ce film. Pour les autres, comme nous, qui recherchent avant tout plaisir immédiat et efficacité, on vous invite à la plus grande des prudences : juste histoire de ne pas être trop déçu…

 

 

Le Blu-Ray : 15/20

  • Editeur : Seven7
  • Distributeur : Seven7
  • BD-50
  • Format image : Ratio cinéma : 2.35, ratio vidéo : 16/9, Compression vidéo : AVC, 1080p
  • Format audio : DTS-HD Master Audio : français 5.1, Anglais 5.1
  • Sous titres : Français

Une image au piqué renversant même si un peu de grain s’invite parfois à la fête, le niveau de détail reste élevé et parfaitement défini. Il en est de même pour les contrastes et la colorimétrie poussés qui flattent souvent la photographie du film. Si on ajoute une copie sans défaut et une compression sans faille, on est bien en présence d’un blu-ray qui mérite sans détour son statut HD !

Du DTS-HD en V.O comme en V.F. et dans tous les cas une réelle efficacité dans la dynamique et la spatialisation du son ! Même si le film ne propose que quelques scènes d’action, les nombreuses séquences dialoguées restent enveloppantes et nous maintiennent au cœur de l’intrigue. La V.O. est à privilégier pour atténuer l’interprétation théâtrale des dialogues…

Un making of et une série d’interviews complémentaires en guise de bonus. Appréciables même si peu pertinents…

Nicolas C.

 

 

 

 

ennemis jurés