_______________________________________________________________________

 

Game War

(Universal Squadrons)

 

Le film : 11/20

  • USA - 2011
  • Budget – 3 000 000 $
  • Production: DreamFly Productions
  • Réalisation : Mark Millhone
  • Avec Riley Smith, Willa Ford, Barry Corbin…

Quelque temps après son retour à la vie civile comme éleveur au Texas, le capitaine Lance Deakin est attaqué par des anciens membres de son unité. Il décide de rechercher la vérité sur ce qui s’est passé lorsqu’il était soldat en Irak et découvre des expériences militaires effectuées sur lui et ses hommes dans le but de les transformer en super-soldats comme dans un jeu appelé « MINUTEMAN ». Et aussi comme dans la péloche vandammienne Universal Soldier

Emilya parvient une fois de plus à nous dénicher un bien étrange D.T.V., improbable mélange de drame psychologique post guerre du Golfe et film d’action/fantastique pioché du côté de chez Emmerich comme explicité un peu plus haut. Une salade de genres qui n’ont a priori pas grand-chose en commun mais qui tentent pourtant de cohabiter pendant 90 minutes : un peu comme si J.C.V.D. avait soudain des états d’âme à distribuer de bonnes grosses tartes dans la tronche à Lundgren (à zieuter Universal Soldier : Régénération, c’est loupé : l’introspection reste au placard au profit de la très grosse castagne !). Dans le cas de Game War, la sauce ne prend malheureusement pas, parasitée par beaucoup de scènes d’exposition sur le retour à la vie et au travail du personnage de Lance et une intrigue pas très claire qui ne parvient jamais vraiment à choisir son camp : les incessants flash-back militaires manquent d’efficacité et les insertions « vidéo » du jeu MinuteMan sont d’une banalité presque embarrassante. Pas grand-chose à se mettre sous la dent, puisqu’il faut attendre la toute dernière péloche pour découvrir enfin les super soldats mettre en évidence leurs pouvoirs à grand coup de mandales version « flash », un début d’intérêt stoppé net par le générique qui nous laisse complètement sur notre faim ! En l’état le film prend alors la forme d’un pilote de série T.V. sans suite. Un intérêt limité donc.

Simple curiosité pour fan hardcore de D.T.V. un peu moins décérébré qu’un Nu Image (même si on aime ça !) Game War gâche son potentiel par une mise en scène sans style, des idées confuses et un manque d’action un peu trop flagrant. Pour un film à la jaquette très militaire c’est tout de même un sacré problème ! L’interprétation plutôt correct sauve tout de même un peu les scènes d’exposition de l’ennui absolu : de là à vous conseiller d’investir une grosse poignée d’euros dans une galette numérique… à vous de voir !

 

 

Le Blu-Ray : 13/20

  • Editeur : Emylia
  • Distributeur : Aventi
  • Distribution BD-25
  • Format image : Ratio cinéma : 1.78, ratio vidéo : 16/9, Compression vidéo : AVC, 1080p
  • Format audio : DTS-HD High Résolution Audio : Français 5.1, Anglais 5.1
  • Sous titres : Français

De la HD standard en 24P qui fait parfaitement son boulot : du piqué, des détails des contrastes plus poussés que sur le dvd… Pas un top démo mais le contrat est respecté pour un D.T.V. plutôt anecdotique !

Même constat côté son : le DTS-HD High Résolution Audio fignolé par Emilya parvient à insuffler un peu de dynamisme à la bande son d’un film plutôt calme. Pas de miracle non plus à espérer : vous ne bondirez pas de votre canapé, secoué par des Surround en furie, mais en l’état le contrat est respecté !

Du côté des bonus c’est simple, il n’y en a aucun !

Nicolas C.

 

 

 

game war