_______________________________________________________________________

 

L'Honneur des Guerriers

(Only the Brave)

 

Le film : 09/20

  • USA - 2006
  • Budget – 3 300 000 $
  • Production: Mission From Buddha Productions
  • Réalisation : Lane Nishikawa
  • Avec Jason Scott Lee, Mark Dacascos, Jeff Fahey…

En 1944, dans les Vosges, un régiment de soldats Américains d’origine japonaise part à la rescousse d’une unité encerclée par les Allemands. Entre deux assauts, ils se souviennent, idéalisent et rêvent leur vie passée…

Premier dvd / blu-ray distribué en France sous la bannière de Koan (une grosse boite de distribution ricaine que nous avions découverte l’an dernier au marché du film de Cannes) et première déception pour cet Honneur des Guerriers qui s’avère l’exemple parfait du D.T.V. prétentieux et incapable d’assurer le spectacle. On avait pourtant de quoi faire avec un casting taillé pour un film 100% action : Jason Scott Lee et Mark Dacascos, deux de nos grands habitués des petits budgets qui castagnent, et Jeff Fahey, à la pêche aux cachetons avant son modeste retour en grâce via sa prestation dans Machete… On tenait également un scénario à la Windtalkers qui aurait pu donner lieu à d’excellentes scènes guerrières… Au final le film déçoit pourtant énormément. Deux raisons à cet état de fait : le pognon et le « savoir faire » tout d’abord. Filmé dans un mouchoir de poche, les scènes d’action paraissent beaucoup trop étriquées pour satisfaire les amateurs de bastons armées. En cadrant serré la majorité de l’action du film on économise certes beaucoup de décors et de pognon mais on finit par penser, au final, que le film a été tourné dans un sous-bois au fond d’un jardin (c’est peut-être le cas d’ailleurs…). Le scénario ensuite : après une introduction énergique et réussie, exit l’action, place à l’introspection et à la contemplation ! On s’attache donc aux états d’âme des personnages dans une série de flash-back interminables, taillés comme de petites séquences mélodramatiques un peu minables. Une maladresse peu subtile pour un sujet véritablement dramatique qui aurait évidemment nécessité un traitement plus rigoureux. N’est pas Terrence Malick qui veut, le DVD de La Ligne Rouge ayant dû tourner à plein régime au cours de l’écriture du scénario…

L’Honneur des Guerriers loupe donc complètement le coche : ni film d’action, ni drame, mais un mélange maladroit des genres, constamment monté à la truelle, qui finit par disperser notre attention et notre plaisir. Au lieu de tenter de ratisser large il aurait été plus judicieux de choisir son camp…

 

 

Le Blu-Ray : 07/20

  • Editeur : Opening
  • Distributeur : Aventi Distribution
  • BD-50
  • Format image : Ratio cinéma : 1.77 ; ratio vidéo : 16/9 ; compression vidéo : AVC, 1080p
  • Format audio : DTS-HD master Audio : Français 5.1 et 2.0, Anglais 5.1 et 2.0
  • Sous titres : Français

Une image qui déçoit énormément ! Si le dvd générait déjà beaucoup de grain, le blu-ray l’accentue à l’extrême, particulièrement lors de ses nombreuses scènes nocturnes : difficile dans ces conditions de profiter du piqué d’image qui semble pointer derrière ce mur de parasite vidéo ! On serait du coup presque tenté de vous conseiller de vous rabattre plutôt sur le DVD, à l’image certes plus douce mais pourtant plus « confortable » à visionner…

Des pistes HD 5.1 conforment à nos attentes : les quelques scènes guerrières savent se montrer percutantes et efficaces du côté des surround arrières. Le reste du film, plutôt calme, sait faire preuve d’assez de subtilité dans ses dialogues et ses effets sonores pour ne pas nous décevoir. Les pistes 2.0 restent quant à elles efficaces mais évidemment beaucoup plus limitées dans leur spatialisation…

Pas le moindre bonus à se mettre sous la dent…

Nicolas C.

 

 

 

 

 

 

honneur guerriers