_______________________________________________________________________

 

I'll never die alone

(No Moriré Sola)

 

Le film : 13/20

  • Argentine, Espagne - 2008
  • Budget – 6000 $
  • Production: Paura Flics
  • Réalisation: Adrián García Bogliano
  • Avec Andres Aramburu, Gimena Blessa, Léonardo Canga…

Quatre jeunes filles se paument dans la cambrousse en bagnole et assistent à une sauvage agression. Après avoir signalé les faits à la police locale bien véreuse, elles se retrouvent à leur tour entre les mains d’une bande de sadiques déterminés à se débarrasser (et profiter…) de ces témoins gênants…

Pas de tromperie sur la marchandise avec ce I’ll Never Die Alone, puisqu’il s’agit bien d’un pure « rape and revenge » à la sauce ibérique ! Sur une trame scénaristique très proche du Day of the Woman de Meir Zarchi, le film parvient lui aussi à distiller une atmosphère malsaine et réaliste (dans sa première partie du moins) qui nous pose en véritable voyeur d’une agression et d’un viol des plus sauvages. Bonjour le malaise donc, mais l’empathie fonctionne à plein régime et, de ce point de vue, la réalisation parvient à convaincre pleinement, malgré un budget quasi inexistant (tourner un film pour 6000 $ avec un casting crédible et une mise en scène qui ne ressemble pas à un gros Z façon Richard J. Thomson est en soi déjà un véritable exploit…). On sera un poil moins convaincu par la partie « revenge » qui voit les jeunes femmes, si fragiles précédemment, se transformer subitement en véritables anges de la mort, violentes et sans pitié, avec des pauses un peu poussives de guerrières barbares échappées d’un post nuke. Un retournement de situation un peu brutal qui ne colle pas vraiment avec le tempérament et l’interprétation initiale des personnages… Une légère réserve qui n’entame cependant pas notre intérêt pour le film qui s’impose comme une honnête réussite du genre.

C’est donc une belle découverte dont nous fait profiter aujourd’hui Oh My Gore. Si le choix des titres suivants s’avère aussi judicieux, on signe tout de suite pour suivre de très près le planning des sorties !

 

 

Le DVD : 12/20

  • Editeur : Oh My Gore !
  • Distributeur : Arcadès
  • DVD-9
  • Format image : Ratio cinéma : 1.77, ratio vidéo : 16/9 compatible 4/3
  • Format audio : Espagnol stéréo
  • Sous titres : français

Un dvd pas évident à tester techniquement puisque la version qui nous est parvenue est une version non finalisée compressée sur une galette simple couche (A priori la version disponible dans le commerce est encodée sur un double couche…). Difficile dans ces conditions d’émettre un jugement qui ne soit pas partial... En l’état le film souffre évidemment d’une compression défaillante très visible à l’écran (l’image pixellise nettement). On espère que ce défaut disparaîtra du dvd finalisé : à vous dès lors de vous faire votre propre jugement…

la piste stéréo se contente quand à elle de faire modestement son boulot mais le manque de dynamique sur ce type de film n’est, en soi, pas un défaut et permet de coller un peu mieux encore à l’aspect « documentaire pris sur le vif » du métrage…

Côté bonus Oh My Gore ! est parvenu à nous dénicher une petite scène coupée : cette dernière n’a, il faut bien l’admettre, qu’un intérêt limité mais un peu de matière supplémentaire est toujours la bienvenue, surtout sur cette catégorie de film au budget très étriqué… Vous pourrez en plus découvrir un clip vidéo, la bande annonce du film et celle des autres titres du catalogue Oh My Gore ! ainsi qu’une petite galerie photos…

Nicolas C.

 

 

 

 

i'll never die alone