_______________________________________________________________________

 

Jack Brooks : Tueur de Monstres

(Jack Brooks : Monster slayer)

 

Le film : 16/20

  • Canada - 2007
  • Budget – 2 500 000 $
  • Production: Brookstreet Pictures
  • Réalisation: Jon Knautz
  • Avec Robert Englund, Trevor Matthews, Daniel Kash…

Jack, un jeune plombier un peu allumé dont la famille fût massacrée par un monstre dans sa jeunesse, se retrouve à son tour confronté à une créature ayant pris possession du corps d’un de ses professeurs. Confronté à ses propres démons, la thérapie va se régler à grands coups de clé à mollette dans la tronche…

Entres deux D.T.V bien nazes on perd forcément l’habitude de se retrouver en face d’un véritable bon film qui n’aurait pas démérité de passer par la case « salle de cinoche ». C’est donc une sacrée surprise que nous offre Emylia avec la sortie de ce Jack Brooks, en nous permettant de plonger à nouveau dans une véritable comédie gore à la saveur 80’s. Sur une idée on ne peut plus simple de malédiction à la con, Jon Knautz tisse son intrigue sans temps morts, soutenue par un excellent casting (on avait jamais vu Englund en faire des caisses pareilles et pourtant ça fonctionne sans lourdeur : son interprétation est absolument anthologique et complètement poilante), jusqu’à un final bien craspec qui devrait satisfaire tous les amateurs nostalgiques de FX « latex » rétro, loin de tout bidouillage de synthèse fauché trop foireux. Pas la peine en tout cas d’argumenter pendant des heures : voilà un film foutrement efficace, véritablement drôle, gore à souhait, jamais outrancièrement cheap, le tout emballé sans prétentions aucunes… Pour une production discrètement échappée du marché du film de Cannes (on se souvient de l’affiche que l’on soupçonnait d’être trop généreuse pour être honnête…) on ne pouvait évidemment pas rêver mieux…

Jack Brooks est donc une incontournable réussite à laquelle on adhère à 100%. Du « Maniacs approved » pour une petite merveille d’horreur et d’humour que vous devez vous procurer au plus vite. A ranger du côté de Night of the Creep ou autres Slither pour parfaire votre dvdthèque !

 

 

Le DVD : 14/20

  • Editeur : Emylia
  • Distributeur : Aventi distribution
  • DVD-9
  • Format image : Ratio cinéma : 1.85, ratio vidéo : 16/9 compatible 4/3
  • Format audio : Dolby Digital : Anglais 5.1, Français 5.1 ; DTS : Anglais 5.1
  • Sous titres : Français

Le film étant récent, la copie se devait d’être sans défaut : c’est parfaitement le cas, aucun défaut de pellicule ne vient perturber le visionnage, les contrastes sont profonds et les couleurs parfaitement saturées. L’encodage est du même niveau : peu de bruit vidéo, même dans les nombreuses scènes nocturnes, ou autres défauts de compression qui pourraient parasiter votre projection : un mastering sérieux, comme la plupart du temps chez Emylia…

V.F. et V.O. 5.1 sur ce dvd. On préférera bien évidemment la version originale mais le doublage français ne nous a pas paru particulièrement catastrophique. Dans les deux cas la dynamique surround se limite à quelques effets arrière dans les scènes « d’action » : rien qui risque en tout cas de fâcher vos voisins, mais l’intérêt du film n’est de toute façon pas dans d’éventuels débordements sonores…

Côté bonus, Emylia nous propose le court-métrage « Game of the Dead », une amusante variation de la thématique « zombi ». Un projet amateur fun et visuellement soigné, sans rapport aucun avec le film lui-même, qui permet néanmoins de mettre en avant de jeunes talents du cinéma français. Une excellente initiative à renouveler !

Nicolas C

 

 

 

 

jacks brooks