_______________________________________________________________________

 

Komodo vs Cobra

 

Le film : 08/20

  • USA - 2005
  • Budget – 450 000 $
  • Production: Cinétel Films
  • Réalisation: Jim Winorski
  • Avec Michael Paré, Michelle Borth, Ryan McTavish…

Un groupe d’écolos se rend sur une île pour enquêter sur des expériences effectuées dans des laboratoires pas vraiment secrets. Convoyés par un Michael Paré en préretraite, ils vont vite se retrouver confrontés à des reptiles géants prêts à bouffer la totalité du casting si ces derniers décidaient de jouer comme des nœuds. Malheureusement c’est sûr, il va y avoir des victimes…

Après son déjà très moyen L’Ile des Komodos, Jim Winorsky (toujours sous le pseudo de Jay Andrews) persiste dans le genre « attaques animales/créatures fauchées » et signe un quasi remake de ce dernier en ajoutant un cobra géant au menu, histoire de surfer sur la vague du spin-off de prestige (du genre Aliens Vs Prédators…). Si le premier Komodos avait au moins le mérite de nous proposer un minimum « d’arguments » nécessaires au genre (en gros des bestioles mal foutues mais fun, un peu de gore et quelques plans nichons…), cette suite se révèle carrément avare en à peu près tout ! Difficile dans ces conditions de se contenter de quelques bestioles géantes (un peu moins bâclées, tout de même, que dans l’opus précédent…) qui bouffe proprement le casting de gros nazes parrainés par un Michael Paré producteur (doit avoir de la thune à foutre en l’air…) mais surtout acteur à peu près aussi expressif qu’un Seagal Sumo. C’est dire.

Certes, le budget très limité (450 000 $, que dalle quoi…) ne permet pas d’excès visuels mais un peu de tripaille cheap aurait été plus que bienvenue pour éviter de s’emmerder comme un rat mort devant sa téloche. Ce n’est, en tout cas, certainement pas la confrontation finale, bien nulle, entre les deux monstres mutants du titre qui sauvera les fans du genre de l’ennui…

 

 

Le DVD : 14/20

  • Editeur : Opening
  • Distributeur : Sony Pictures Home entertainment
  • DVD-9
  • Format image : Ratio cinéma : 1.77, ratio vidéo : 16/9 compatible 4/3
  • Format audio : Dolby Digital : Français 5.1, anglais stéréo
  • Sous titres : Français

Un DVD techniquement au point : le master vidéo est propre et correctement défini. La compression, malgré un simple DVD5, n’affiche quant à elle pas de défauts majeurs d’encodage. Du boulot sérieux de la part d’Opening/Sony !

Côté son la piste française 5.1 ne propose qu’un dynamisme Surround des plus limités, mieux vaut donc se rabattre sur la V.O et ses sous-titres, en simple stéréo, plus naturelle et suffisamment dynamique pour profiter pleinement de ce spectacle à l’intérêt de toute façon limité… Vous échapperez en prime au doublage merdique que nous impose la V.F. … Pas de bonus.

Nicolas C.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

komodo vs cobra