_______________________________________________________________________

 

The Dead

 

Le film : 18/20

  • Royaume-Uni - 2010
  • Budget –
  • Production: Carnaby International.
  • Réalisation : Howard J. et Jonathan Ford
  • Avec Rob Freeman, Prince David Oseia, David Dontoh…

Seul survivant au crash de son avion, ultime vol d’un gigantesque plan d’évacuation, l’ingénieur de l’Air Force Brian Murphy tente de survivre dans une savane africaine infestée de zombies. Des morts-vivants qui déferlent de partout, monstres au regard vide et affamés de chair humaine…

Est il vraiment possible de renouveler le genre Zombie ? Après la déconfiture de l’œuvre de Romero et les cagettes de D.T.V. plus ou moins fauchés (voir le récent et carrément Z Dead Live..) The Dead vient mettre tout le monde d’accord et s’impose ni plus ni moins comme la meilleure péloche zombiesque depuis l’incroyable remake Dawn Of The Dead de Zack Snyder. Rien de rassurant à la base avec un duo de frangins réalisateurs qui se revendiquent bien évidemment des œuvres de Romero, Fulci, Raimi et même Mattei : de belles références geek pas vraiment originales qui reviennent bien souvent dans la bouche de nombreux cinéastes horrifiques et qui ne servent souvent que de prétexte promo pour nous fourguer une péloche boiteuse… Rien de tout cela dans The Dead : dès les premières images du film la réalisation s’avère complètement fascinante et hypnotique ! Tourné au Burkina Faso et au Ghana le film tente de transférer le mythe zombie sur un continent jusqu’ici pratiquement inexploré (à l’exception de l’Abime Des Morts Vivants de Jess Franco, plutôt nanar, qui proposait tout de même quelques chouettes plans de zombies au sommet d’immenses dunes de sable sur fond de soleil couchant…) où la menace s’avère quasi permanente, au milieu de la nature aride, désertique et hostile, en opposition complète avec l’environnement urbain que l’on côtoie généralement. L’Afrique, nouveau territoire donc pour une invasion diabolique que l’on croirait presque liée à une malédiction vaudou (les yeux des zombies, hypnotiques et ensorcelants, sont véritablement effrayants et permettent aux morts-vivants de compter parmi les plus flippants depuis le dernier opus 80’s de Romero !) et qui nous rappelle l’avertissement du prêtre noir du Dawn of The Dead de Romero, le fameux « quand il n’y a plus de place en enfer, les morts reviennent sur terre… ». Ils sont revenus c’est sûr, et pour le meilleur grâce à une photographie et à une réalisation très soignées, une interprétation de qualité et une véritable atmosphère de purgatoire où la menace et l’angoisse ne vous laissent aucun repos : les zombies sont partout et le scénario joue habilement sur l’idée de cloisonnement ou de déplacement permanent comme seule solution d’échappatoire à une mort certaine (un peu comme dans la B.D. Walking Dead…). On peut aussi compter sur des dialogues épurés d’une grande justesse qui se jouent de l’économie de mots pour laisser une place importante à l’ambiance étouffante des grandes plaines isolées. Pas de grands discours bouche trou pour cacher d’éventuelles faiblesses du scénario mais une ligne directrice qui colle tout simplement de près à ses deux personnages principaux avec pour effet une réelle empathie quant à la menace qui pèse en permanence sur le duo. Pas de compromis enfin sur l’horreur graphique avec un véritable festival d’effets gore réalistes : des attaques sanglantes déshumanisées qui font véritablement froid dans le dos !

The Dead est donc un classique instantané, une œuvre absolument indispensable à l’édifice du genre qui nous propose une vraie variation supplémentaire au mythe du mort-vivant. En alliant qualités photographiques et scénaristiques avec une rigueur qui dépasse de très loin les restrictions budgétaires généralement cantonnées au D.T.V. le film des frères Ford est logiquement un indispensable, éprouvant, passionnant et effrayant qui devrait en toute logique intégrer la liste des grands classiques du genre.

 

 

Le Blu-Ray : 15/20

  • Editeur : Aventi Distribution
  • Distributeur : Aventi Distribution
  • BD-50
  • Format image : Ratio cinéma : 1.85, ratio vidéo : 16/9, Compression vidéo : AVC, 1080p
  • Format audio : DTS-HD Master Audio : Français 5.1, Anglais 5.1
  • Sous titres : Français

Une image en simple 1080i qui n’a aucune incidence sur la qualité de l’image du film : les images très lumineuses du film fourmillent de détails et possèdent la précision nécessaire à satisfaire les plus exigeants fans de haute définition ! On remarquera qu’un peu de bruit video s’invite sur la plupart des séances nocturnes : il n’est jamais gênant et offre même un peu de cachet « pellicule » à l’image. La colorimétrie très contrastée permet enfin de mettre en valeur la photographie « brûlée » du film. Des caractéristiques remarquables entièrement au service du film !

Pas de grands éclats côté son : juste de quoi nous plonger dans l’univers isolé des personnages avec de simples effets sonores naturels qui vous enveloppent avec délicatesse. Plus tonitruant quand les armes se mettent à parler le DTS HD restitue avec précision la violence sonore qui émane des séquences plus « guerrières ». La précision reste cependant toujours au rendez- vous : pas une top démo mais toujours confortable et efficace !

Pas de bonus, malheureusement…

Nicolas C.

 

 

 

 

the dead